Accueil Politique

Le groupe de policiers baptisé « Phantôme 509 » présente leur cahier de revendications…

Haïti standard, le 30 avril 2020.- Les policiers du groupe baptisé « Phantôme 509 » ont présenté, le 30 avril, un cahier de charges aux autorités politiques et policières, à savoir le Président de la République Jovenel Moïse, le Premier ministre Joseph Jouthe et l’inspecteur général en chef de la Police nationale d’Haïti Hervé Julien.

Encagoulés et munis de leur révolver, les policiers du groupe « Phantôme 509 » invitent le Chef de l’État et celui du gouvernement à passer des instructions au directeur général de l’Office national d’assurance vieillesse (ONA), afin que les agents de l’institution policière puissent bénéficier du prêt de l’ONA.

Par ailleurs, ils exigent également que des instructions soient passées au directeur général de l’Entreprise publique de promotion des logements sociaux (EPPLS), en vue de construire, dans un premier temps, 10 000 logements au profit des policiers.

À l’inspecteur général en chef de la PNH, ces policiers exigent la réintégration des policiers révoqués de manière illégale et arbitraire au sein de l’institution.

Questionnés sur les dégâts enregistrés au cours de la manifestation des policiers « Phantôme 509 », le 27 avril 2020, ces policiers ont répondu que cette manifestation a été infiltrée par des individus malhonnêtes contre lesquels ils prendront des sanctions lors des prochaines sorties.

Les policiers du groupe "Phantôme 509" présentent leurs revendications aux autorités
Capture d’écran de quelques policiers du groupe « Phantôme 509 » au cours de la conférence de presse du 30 avril 2020

Après la manifestation du 27 avril 2020 organisée par les policiers « Phantôme 509 », des voix se sont élevées pour condamner les agissements de ces agents qui avaient incendié environ trois (3) véhicules à l’intérieur du Ministère de l’économie et des finances (MEF). Aussi, le ministre de la justice et de la sécurité publique, Me Lucmane Délile avait-il ordonné l’arrestation de ces policiers.

LIRE AUSSI>>  Desdunes (Artibonite) : protestation contre le maintien du Conseil municipal

HS/Haïti standard