Accueil Politique

Le juge Windelle Coq et l’officier de police Jean Laguel Civil objets d’un mandat d’amener

928

Haïti standard, le 26 juillet 2021.-

La justice haïtienne a émis un mandat d’amener contre le juge de la Cour de cassation Windelle Coq et le commissaire divisionnaire Jean Laguel Civil. Ce, dans le cadre de l’enquête en cours sur l’assassinat du président de la République Jovenel Moïse.

Le juge de la Cour de cassation, Windelle Coq aurait été dénoncée par l’un des auteurs matériels du crime. Des perquisitions seraient réalisées par les forces de l’ordre au domicile du juge en question.

Le commissaire divisionnaire Jean Laguel Civil était coordonnateur de la sécurité présidentielle, au moment de l’assassinat dudit président. Des mesures conservatoires ont été prises contre cet officier de police qui est l’objet d’un mandat d’amener.

LIRE AUSSI:  Instruction de l’assassinat du Bâtonnier Monferrier Dorval, le juge Rénord Régis démissionne

Près de 20 jours après cet assassinat, les enquêteurs de la Direction centrale de la police judiciaire (DCPJ), du bureau fédéral d’investigation (FBI en Anglais) et ceux de la Colombie tardent à trouver les commanditaires de l’assassinat du président Jovenel Moïse. Ce dernier a été assassiné à l’intérieur de sa résidence privée, dans la nuit du 6 au 7 juillet 2021, à Pèlerin 5, dans la commune de Pétion-Ville.

HS/Haïti standard