Accueil Politique

Le Maire de Port-au-Prince dénonce le sabotage des matériels de l’institution par des « zélés » de l’administration précédente

1293

Haïti standard, le 31 décembre 2020.-

L’ancien candidat malheureux aux dernières élections législatives à date et agent exécutif intérimaire de Port-au-Prince, Lucsonne Janvier dénonce le sabotage des matériels et équipements de la Mairie de Port-au-Prince par des « zélés » de l’administration communale que dirigeait l’ancien maire Youri Chevry.

Des inverteurs volés à la Mairie, des camions manquent de différentiel, entre autres pièces, plusieurs moteurs de véhicules et/ou camions sabotés, tel est le gravissime constat réalisé par l’agent exécutif intérimaire, suite à une question relative au parc automobile de ladite Mairie. Toutefois, l’ancien candidat à la députation pour la 1e circonscription de Port-au-Prince, Lucsonne Janvier s’est abstenu d’associer le nom de l’ancien maire Youri Chevry à ces actes de sabotage.

« Il est clair que ce sont des zélés de Youri Chevry qui ont perpétré de tels actes », a déclaré l’agent exécutif intérimaire qui en a profité pour annoncer que des invitations seront envoyées à des journalistes, afin que ces derniers puissent vérifier l’état du parc automobile de la Mairie de la Capitale.

Aussi, Lucsonne Janvier a-t-il précisé que la Cour supérieure des comptes et du contentieux administratif (CSC/CA) est au courant de ces différents actes de sabotage. Ce, à travers un audit commandité par l’ancienne administration communale et également après un contre audit sollicité de la cour par l’actuelle administration.

En marge d’une entrevue accordée à deux (2) médias en ligne de la place dont Haïti standard, l’agent exécutif intérimaire a, en outre, annoncé une « grande opération de nettoyage » qui débutera le 4 janvier 2021 à Port-au-Prince. Ceci avec la participation des agents du service de voirie, des travailleurs qui seront proposés par des élus locaux et des volontaires issus des quartiers concernés par les travaux de nettoyage.

Le Maire de Port-au-Prince dénonce le sabotage des matériels de l'institution par des "zélés" de l'administration précédente
L’agent exécutif intérimaire Lucsonne Janvier (photo internet)

Pour avoir travaillé notamment comme inspecteur à la Mairie de Port-au-Prince, à plusieurs reprises, l’agent exécutif intérimaire, Lucsonne Janvier s’est présenté comme quelqu’un qui connaît la réalité de l’institution et a annoncé que les employés de la Mairie toucheront trois (3) sur six (6) mois d’arriérés de salaire, à partir du mois de janvier 2021.

HS/Haïti standard