Le ministre de l’éducation nationale s’est dit satisfait du déroulement des examens d’État

309

Haïti standard, le 9 juillet 2019.- Le ministre de l’éducation nationale et de la formation professionnelle, Pierre Josué Agénor Cadet a visité aujourd’hui 9 juillet le centre d’examens du Lycée Marie Jeanne, à Port-au-Prince. En cette occasion, le ministre était accompagné de la directrice adjointe de la direction départementale de l’Ouest, Ronyde Imbert et du directeur de communication du ministère, Miloody Vincent.

Le ministre de l'éducation nationale s'est dit satisfait du déroulement des examens d'État 1
Le ministre de l’éducation nationale et de la formation professionnelle, Pierre Josué Agénor Cadet (au milieu) et la directrice adjointe départementale de l’Ouest, Ronyde Imbert (photo Haïti standard)

Par cette visite, le ministre Pierre Josué Agénor Cadet voulait “vérifier de près le déroulement des examens d’État sur le terrain et le respect des consignes du Ministère de l’éducation nationale et de la formation professionnelle (MENFP), pour la passation des épreuves officielles de fin d’études secondaires”.

 

Le ministre de l’éducation nationale, qui réalisait “un bref bilan” des deux (2) journées d’examens, a parlé de “réussite”, en se basant sur “les rapports émanant à date des Directions départementales de l’éducation (DDE)”.

 

“Les quelques problèmes relevés concernent certains cas de candidats voulant avoir accès à des salles d’examens alors qu’ils ne disposaient pas de fiches”, a révélé le titulaire dudit ministère. Ce dernier a poursuivi que dans le but de “ne pas pénaliser les candidats, ils ont été autorisés à subir les épreuves en attendant un contrôle sur le dossier de chaque candidat relatif au respect des procédures”.

 

Le ministre de l’éducation nationale et de la formation professionnelle a, par ailleurs, dénoncé les “mauvaises pratiques de certains directeurs d’écoles qui veulent induire le ministère en erreur et soutirer de l’argent aux parents”.

 

Aussi, a-t-il en outre informé qu’une “enquête interne” est en cours audit ministère, afin de sanctionner les directeurs coupables. Dépendamment de la gravité de la fraude commise par les directeurs en question, ils seront sanctionnés conformément à la loi.

 

HS

Laisser un commentaire