Accueil Politique

Le Mouvement des Haïtiens de France pour le Respect de la Constitution de 1987 s’en prend à Jovenel Moïse

1126

Paris, le 21 février 2021.

NOTE POUR LA PRESSE
Nous, membres du Mouvement des Haïtiens de France pour le Respect de la Constitution de 1987
(MOHFREC), sommes indignés et préoccupés par les actes perpétrés par la dictature PHTK
Jovenel MOÏSE contre le peuple Haïtien.

MOHFREC constate que depuis le 7 février 2021, date qui marque la fin de son mandat, Jovenel
MOISE s’accroche au pouvoir, en s’appuyant sur des groupes de gangs armés, sur une partie de la
police politisée entre autres, dans le seul but d’assouvir ses ambitions personnelles et celles de son
clan, en violation de la Constitution et de toutes les conventions internationales signées par Haïti.
MOHFREC dénonce la VIOLATION de l’article 134-2 qui constitue une mesure dérogatoire au principe posé à l’article 134-1 de la constitution amendée de la République d’Haïti, et qui impose que le mandat de Jovenel Moise expire le 7 février 2021. MOHFREC dénonce LA CONCENTRATION des trois pouvoirs entre les mains de Jovenel MOÏSE, les VIOLENCES et CRIMES politiques organisés, orchestrés par le pouvoir sanguinaire de PHTK contre toute forme
de revendications populaires et démocratiques.

Les cas d’assassinats, d’arrestations et révocations illégales, d’intimidation sont entre autres le fondement du gouvernement PHTK. MOHFREC est déterminé à COMBATTRE cette dictature, encourager et participer aux différentes formes de mobilisations citoyennes en Haïti, en France, aux Etats-Unis, au Canada, au Brésil, au Chili, en Argentine et dans le monde entier pour dire ensemble « NON A LA DICTATURE EN HAÏTI » et demander le « DEPART IMMMEDIAT DU DICTATEUR JOVENEL MOÏSE. »
Nous lançons un appel solennel à tous les amis d’Haïti et nos compatriotes de partout à continuer
le combat :
− Pour le respect de la Constitution, contre la corruption, l’insécurité, contre les injustices,
les inégalités sociales en Haïti.
− Pour arrêter et juger les auteurs des massacres de La Saline, de Cité Soleil, de Bel Air, de Delmas 2, de Tokyo, de Carrefour Feuille, pour ne citer que ceux-là et qui sont des massacres d’Etat.
− Pour arrêter les auteurs des assassinats de Maître Monferrier Dorval, de l’étudiant Grégory
Toussaint, d’Evelyne Sincère, des élèves, des enfants, des artistes, des journalistes, des professionnels.
− Pour arrêter les voleurs du Fond Petrocaribe dont Jovenel MOÏSE est un des principaux coupables. Jovenel MOÏSE est un dictateur qui doit partir et être arrêté pour crimes contre son peuple.

Signataires :
-Sem SUPRE
-Datela ETIENNE
-Moreno LINDOR
-Bodeler JULIEN
-Jean ETIENNE
-André Darly JEAN PIERRE
-Jean Fenel JOSEPH
-Moïse EUGÈNE
-Wilsot LOUIS
-Lionel FELIX
-Angelo DESTIN
-Wilson CHERY
-Sadrac CHARLES
-Melynda JOSEPH
-Huguette MARCELIN
-Ymose BELIZAIRE
-Patrice MENDEZ
-Carole LAUROLE
-Serge D. LUBIN
-Jean Kepson DUMAY
– Jean Moïse CHARLES
– Roland Franc-CHARLES
-Fedner MILFORT