Le narcotrafiquant « el chapo » condamné à perpétuité par la justice américaine

78

Haïti standard, le 17 juillet 2019.- L’ancien chef du cartel de Sinaloa, Joaquim « el chapo » Guzman a été condamné, le 17 juillet, par le juge Brian Cogan du tribunal fédéral de Brooklyn, à New York (USA), à perpétuité dans la prison surnommée « l’Alcatraz des Rocheuses » du Colorado reconnue pour sa très haute sécurité.

Arrêté en janvier 2016 à Los Mochis, une localité de Sinaloa (Mexique) et extradé 12 mois après aux États-unis, le parrain de la drogue mexicain a été reconnu coupable de 10 chefs d’accusation en février 2019 par un jury fédéral.

Le narcotrafiquant mexicain, el chapo escorté par 2 militaires mexicains (photo internet)

Les avocats de celui qu’on considère comme le narcotrafiquant le plus puissant et dangereux depuis la fin du règne du chef de cartel de Medellín (Colombie) Pablo Escobar, en 1993, ont déjà annoncé leur intention de faire appel bientôt de cette condamnation.

Celui surnommé « el chapo » dont le parcours a commencé dans les champs de cannabis et de pavot à opium du Sinaloa jusqu’à diriger un cartel multinational que l’Oncle Sam a accusé d’avoir acheminé aux États-unis au moins 1 200 tonnes de cocaïne sur une période de 25 ans, s’est exprimé au cours de l’audience du 17 juillet pour la première fois depuis son extradition, en déclarant avoir été victime d’un procès inéquitable.

El chapo en a profité pour dénoncer les conditions de détention et de traitement à la prison ultra-sécurisée de Manhattan qu’il juge inhumaines et cruelles. Ainsi, affirme-t-il avoir été « torturé physiquement, psychologiquement et mentalement 24 heures pa jour ». Sa cellule, toujours selon « el chapo », n’a pa de fenêtre d’où il ne peut pas voir la lumière du jour, une ampoule, quatre mûrs, un petit lit et une cuvette sont entre autres les trucs qu’il peut observer et à raison d’être enfermé 23 heures par jour.

Celui qui s’est déjà échappé à deux (2) reprises de prison mexicaine de très haute sécurité soi en 2001 en se cachant dans un bac à linge sale et en février 2014 par un tunnel de 1.5 km semble être arrivé au bout de sa légende d’évasion, car la prison Alcatraz des Rocheuses promet d’être rude.

HS
Sources combinées

Laisser un commentaire