Accueil Politique

Le premier ministre de facto Ariel Henry autorisé à solliciter une intervention militaire dans le pays

Haïti standard, le 7 octobre 2022.-

Le Conseil des ministres a autorisé, le 6 octobre 2022, le premier ministre de facto Ariel Henry a sollicité une intervention militaire dans le pays. Publiée à travers un numéro spécial du journal Le Moniteur, cette décision est prise, selon le gouvernement de facto, dans le but de « stopper la crise humanitaire » causée notamment par l’insécurité orchestrée par les gangs armés et leurs commenditaires, a-t-on lu dans le document.

Les ministres du gouvernement de facto dirigé par Ariel Henry se disent « alarmés par les risques d’une crise humanitaire majeure due au brusque constat de la résurgence du choléra, ajoutée à la détérioration accélérée de la situation sécuritaire sur toute l’étendue du territoire. »

Aussi, ces ministres ont-ils évoqué « le blocage des terminaux pétroliers par les gangs armés », pour justifier leur décision. Ce qui, selon ledit gouvernement, aura « des conséquences catastrophiques sur le fonctionnement des hôpitaux obligés de fermer leurs portes, sur la disponibilité de l’eau potable, sur les écoles qui n’arrivent pas à accueillir les élèves et sur l’approvisionnement des villes en denrées alimentaires. »

L’article premier de l’arrêté dispose que le premier ministre est autorisé à « solliciter et obtenir des partenaires internationaux d’Haïti un support effectif par le déploiement immédiat d’une force spécialisée armée, en quantité suffisante, pour stopper sur toute l’étendue du territoire, la crise humanitaire causée, entre autres, par l’insécurité résultant des actions criminelles des gangs armés et de leurs commenditaires. »

Le premier ministre de facto Ariel Henry autorisé à solliciter une intervention militaire dans le pays
Vue partielle de l’arrêté par lequel le Conseil du gouvernement de facto autorise le premier ministre Ariel Henry a sollicité une intervention militaire dans le pays (source internet)

Le premier ministre de facto Ariel Henry autorisé à solliciter une intervention militaire dans le pays

HS/Haïti standard

LIRE AUSSI>>  Artibonite : manifestation à Gonaïves, des tribunaux mis à sac