Accueil Politique

Le Premier ministre révoqué, Claude Joseph met le cap sur l’organisation des funérailles du président assassiné

993

Haïti standard, le 12 juillet 2021.-

L’assassinat du président de la République Jovenel Moïse, à l’intérieur de sa résidence privée, dans la commune de Pétion-Ville, continue de dominer les esprits en Haïti et ailleurs. La nouvelle étape franchie dans ce dossier est la création d’un « comité d’organisation des funérailles nationales de Jovenel Moïse ».

Ce comité est composé de :

  • Claude Joseph, Premier ministre révoqué et également ministre des affaires étrangères et des cultes ;

  • Pradel Henriquez, ministre de la culture et de la communication ;

  • Louis Edner Gonzague Day, ministre de l’intérieur et des collectivités territoriales ;

  • Jean Walnard Dornéval, ministre de la défense ;

  • Nahomme Dorvil, directeur de cabinet du défunt Président Jovenel Moïse ;

  • Lyonel Valbrun, secrétaire général de la présidence ;

  • Jean-Claude Legagneur, directeur général du Musée du panthéon national haïtien (MUPANAH).

Près d’une semaine après l’assassinat du chef de l’État, les autorités haïtiennes semblent être dans l’expectative. Cependant, les autorités colombiennes enquêtent notamment sur le responsable de l’Unité de la sécurité générale du palais national (USGPN) qui, selon elles, avaient réalisé six voyages en Colombie, en cinq (5) mois. Et, selon des médias Colombiens, la compagnie de sécurité de Dimitry Hérard est liée avec celle dénommée CTU, basée à Miami, qui était chargée de recruter les mercenaires.

HS/Haïti standard