Accueil Politique

Le premier ministre révoqué Claude Joseph parmi les auteurs intellectuels de l’assassinat du président, révèle un journal colombien

1357

Haïti standard, le 15 juillet 2021.-

Le journal colombien www.caracol.com.co a révélé hier 14 juillet 2021 que le premier ministre révoqué, Claude Joseph figure parmi les auteurs intellectuels de l’assassinat du chef de l’État Jovenel Moïse perpétré, durant la nuit du 6 au 7 juillet 2021, à l’intérieur de la résidence présidentielle, à Pétion-Ville.

À côté du premier ministre révoqué, le journal colombien a cité les noms de :

  • Antonio Intriago, le president d’une compagnie de sécurité dénommée CTU basée à Miami (USA) ;

  • Arcángel Pretelt, le Colombien assurant la liaison avec la compagnie baptisée CTU ;

  • James Solages, un américain d’origine haïtienne détenu par la police haïtienne ;

  • Christian Emmanuel Sanon, un médecin évoluant aux USA. Il a été arrêté par la police haïtienne ;

  • Jhonatan Rivera García, frère d’un capitaine retraité de l’armée colombienne ;

  • Azkard, le nom de famille d’un diplomate haïtien ;

  • John Joël Joseph, un ancien sénateur de la République.

Considérés comme auteurs intellectuels de l’assassinat du président Jovenel Moïse, ces présumés criminels avaient pour plan initial de kidnappé ce dernier afin de permettre au premier ministre a.i et de facto Claude Joseph d’accaparer la présidence. Comme il l’a fait en évoquant l’article 149 de la constitution amendée de 1987.

Les Citoyens se souviennent de l’ « appel au calme » lancé par le premier ministre révoqué, Claude Joseph qui avait confirmé l’assassinat du chef de l’État tôt dans la matinée du 7 juillet 2021. Qui ne se souvient pas quand ledit premier ministre avait déclaré que la « situation était sous contrôle », quelques heures après l’évènement.

Le premier ministre révoqué Claude Joseph parmi les auteurs intellectuels de l'assassinat du président, révèle un journal colombien
Le Premier ministre de facto Claude Joseph (photo internet)

Le journal colombien a conclu que les enquêteurs détiennent des preuves que James Solages étaient en contact constant avec les frères Rivera (Jhonatan et Germán) ainsi que Duberney Capador, entre novembre 2020 et mai 2021. Les investigations préliminaires ont montré que l’avocat et l’homme politique haïtien Phénil Gordon Désir s’était chargé d’armer les assassins de l’ex président Jovenel Moïse.

HS/Haïti standard

Source : https://caracol.com.co/radio/2021/07/15/internacional/1626309159_614677.amp.html?utm_medium=Social&utm_source=Twitter&__twitter_impression=true