Accueil Politique

Le Président Jovenel Moïse déclaré « persona non grata » devant l’ambassade américaine à Port-au-Prince

1241

Haïti standard, le 20 janvier 2021.-

À l’initiative de l’opposition politique et des organisations de la société civile, des manifestants se sont convergés vers l’ambassade américaine à Port-au-Prince, ce mercredi 20 janvier 2021, jour de l’investiture du 46e président américain Joe Biden.

Les échauffourées allaient démarrer au carrefour de l’aéroport où des agents de la Police nationale d’Haïti (PNH) avaient dispersé à grands renforts de gaz lacrymogène les manifestants qui tentaient d’emprunter le boulevard Toussaint Louverture (route de l’aéroport), pour se rendre devant les locaux de ladite ambassade.

Au moins un blessé a été recensé au cours de ces échauffourées. Divisés en plusieurs branches, les manifestants en ont profité pour contourner les barrages érigés par les forces de l’ordre au Carrefour de l’aéroport, afin de se rendre à destination. C’est ainsi qu’ils ont pu parvenir à se rendre devant les locaux de l’ambassade en question.

En arrivant à destination, les forces de l’ordre ont une fois de plus fait usage de gaz lacrymogène pour tenter de dissuader les leaders de l’opposition politique. Ces derniers s’étaient réfugiés sur la cour d’une entreprise privée de la zone, en vue de délivrer leur message.

LIRE AUSSI:  Manifestation : l'opposition continue de protester à travers les rues de Port-au-Prince contre le pouvoir en place
Le Président Jovenel Moïse déclaré "persona non grata" devant l'ambassade américaine à Port-au-Prince
Des manifestants pourchassés par la police au moyen de gaz lacrymogène (photo de courtoisie)

Des initiateurs de cette manifestation dont Me André Michel, Youri Latortue, Nenel Cassy et Rony Thimothé ont promis d’intensifier la mobilisation, afin d’aboutir au départ du Chef de l’État dont le mandat constitutionnel arrivera à terme le 7 février 2021.

HS/Haïti standard