Accueil Politique

Le Président Jovenel Moïse promet de « construire » 10 lycées avec l’argent alloué aux « anciens parlementaires »

318

Haïti standard, le 13 janvier 2020.- Dans un point de presse donné au Palais national, en fin d’après-midi, le Chef de l’État a annoncé que 10 lycées seront « construits » à travers le pays, au moyen de l’argent alloué aux parlementaires dont le mandat est arrivé à terme.

« Du 13 janvier au 30 septembre 2020, le payroll des députés dont le mandat est arrivé à terme et des 19 sénateurs qui partent est évalué à un milliard 160 millions 773 mille 176 gourdes. Le ministre de l’éducation nationale a déjà reçu des instructions à travers le Premier ministre a.i, en vue de construire 10 lycées dans le pays », a expliqué le Chef de l’État.

Les lycées que le Président Jovenel Moïse a promis de construire sont : les lycées Jean Jacques Dessalines, Daniel Fignolé, Marie Jeanne, du Cent cinquentenaire (Jeunes filles), Tertulien Guilbaud, François Capois à Port-de-Paix, Philippe Guerrier, Paul Eugène Magloire au Cap-Haïtien et deux (2) lycées dans le Nord’Est dont l’un aux Perches et l’autre à Trou-du-Nord.

Par ailleurs, le Chef de l’État a rappelé qu’il avait réalisé deux (2) convocations à l’extraordinaire, dans le but de permettre au Parlement de voter la loi électorale ainsi que le budget de la République. Ces convocations n’avaient pas eu les suites escomptées, a déploré le Président Jovenel Moïse.

Aussi, le Chef de l’État a-t-il poursuivi que la « caducité » du Parlement est une « opportunité historique pour que les forces vives du pays puissent se mettre ensemble, en vue d’organiser les meilleures réformes capables de placer le pays sur la route du changement ».

Le Président Jovenel Moïse promet de "construire" 10 lycées avec l'argent alloué aux "anciens parlementaires" 1
Le Président de la République Jovenel Moïse (photo archives)

Au terme de ce point de presse, le Premier mandataire de la Nation a invité le peuple haïtien à « garder son calme, car la route qu’il emprunte est celle de la tranquilité. »

HS/Haïti standard