Accueil Actualités

Le Prix international des Droits de l’Homme de la République Française octroyé à Combite pour la Paix et le Développement(CPD) à l’occasion de la journée mondiale des droits de l’homme

L’organisation Combite pour la Paix et le Développement(CPD) a été informée par la Commission Nationale Consultative des droits de l’Homme de la France (CNCDH) qu’elle est récipiendaire de la mention spéciale du prix international des droits de l’homme de la république française.

Ce prix prestigieux des droits humains, met un accent particulier sur le travail des organisations de défense et de promotion des droits de l’homme à travers le monde .Il est également une vitrine mondiale qui valorise les actions de terrain et les activités innovantes de la société civile.

CPD opère depuis 13 années dans la zone métropolitaine de Port-au-Prince et a réalisé un projet assorti de son programme d’action intitulé « Ecoles amie droits de l’homme pour une citoyenneté active et productive » qui lui a valu cette .Ce projet avait mis en relief les activités suivantes : Bibliothèque mobile avec un véhicule aménagé muni de 300 livres dont 40% des ouvrages touchent les sujets des droits de l’homme,4 ordinateurs branchés d’une connexion internet, des ateliers d’écritures et de lecture suivis d’un concours de production culturelle, des visites guidées, des causeries et conférence sur des thématiques divers.

Ce programme s’est implémenté au Lycée Nationale de La Saline, et autres espaces d’intégration de la jeunesse tels que : La place de Delmas 5,Centre sportif Dadadou à travers des activités mobiles au bénéfice des enfants des quartiers de Wharf Jérémie, de Pont Rouge, de Fort-dimanche, de Delmas 2 et La saline.,500 jeunes issus des lycées et écoles privées de ces zones ont été aussi touchés notamment avec une attention particulière aux jeunes filles afin de promouvoir l’équité de genre.

LIRE AUSSI>>  Assassinat de Jovenel Moïse : Rodolphe Jaar aurait fait des aveux au New-York Times

Combite pour la Paix et le développement encourage les détenteurs d’obligation particulièrement le ministère de l’éducation nationale et de la formation professionnelle à emprunter cette voix afin de susciter un intérêt particulier pour la lecture aux jeunes des quartiers précaires. Par cette démarche, CPDenjoint également les autorités de l’Etat à tous mettre en œuvre pour que les activités éducatives et civiques soient au cœur de leur politique publique.