Accueil Politique

Le sénateur Joseph Lambert invite le Chef de l’État à respecter le mandat des élus

137

Haïti standard, le 13 janvier 2020.- Après avoir qualifié son mandat de « bloc d’acier », le sénateur du Sud’Est Joseph Lambert invite le Président de la République, Jovenel Moïse, à respecter le mandat des élus.

Au cours d’une intervention réalisée aux micros des journalistes au Parlement, le 13 janvier 2020, l’auto proclamé « animal politique » a déclaré que le « jeu démocratique a ses règles et, selon les règles du jeu démocratique, le mandat des élus ne peut pas être remis en question ».

« Dans le cas contraire, le Président de la République avance vers une forme d’anarchie ou de dictature », a poursuivi le sénateur Joseph Lambert qui a ajouté que « le mandat des élus est garanti par la Constitution et les lois de la République ».

LIRE AUSSI:  Démission collective des 8 membres restant dû Conseil électoral provisoire

Selon le sénateur Joseph Lambert, la décision du Chef de l’État de « constater la caducité du Parlement » ne respecte pas les éléments constitutionnels et légaux…

« Le Sénat se renouvelle par tiers, cela voudrait dire qu’un tiers s’en va et deux (2) tiers restent en place », a expliqué le parlementaire qui a précisé que 2/3 du Sénat ne peut pas partir au même moment.

Le sénateur Joseph Lambert invite le Chef de l'État à respecter le mandat des élus 1
Le sénateur de la République Joseph Lambert (photo internet)

Le sénateur Joseph Lambert en a profité pour inviter ses collègues à défendre leur mandat. Aussi, a-t-il rappelé que l’État haïtien avait payé à l’ex sénateur Samuel Madistin environ 30 millions de gourdes de dommages-intérêts, suite à un impair commis par le pouvoir exécutif.

LIRE AUSSI:  Visite à l'Ed'H : le Premier ministre invite les syndicalistes au dialogue et encense Michel Présumé

HS/Haïti standard