Le sénateur Joseph Lambert invite le Chef de l’État à respecter le mandat des élus

101

Haïti standard, le 13 janvier 2020.- Après avoir qualifié son mandat de “bloc d’acier”, le sénateur du Sud’Est Joseph Lambert invite le Président de la République, Jovenel Moïse, à respecter le mandat des élus.

Au cours d’une intervention réalisée aux micros des journalistes au Parlement, le 13 janvier 2020, l’auto proclamé “animal politique” a déclaré que le “jeu démocratique a ses règles et, selon les règles du jeu démocratique, le mandat des élus ne peut pas être remis en question”.

“Dans le cas contraire, le Président de la République avance vers une forme d’anarchie ou de dictature”, a poursuivi le sénateur Joseph Lambert qui a ajouté que “le mandat des élus est garanti par la Constitution et les lois de la République”.

Selon le sénateur Joseph Lambert, la décision du Chef de l’État de “constater la caducité du Parlement” ne respecte pas les éléments constitutionnels et légaux…

“Le Sénat se renouvelle par tiers, cela voudrait dire qu’un tiers s’en va et deux (2) tiers restent en place”, a expliqué le parlementaire qui a précisé que 2/3 du Sénat ne peut pas partir au même moment.

Le sénateur Joseph Lambert invite le Chef de l'État à respecter le mandat des élus 1
Le sénateur de la République Joseph Lambert (photo internet)

Le sénateur Joseph Lambert en a profité pour inviter ses collègues à défendre leur mandat. Aussi, a-t-il rappelé que l’État haïtien avait payé à l’ex sénateur Samuel Madistin environ 30 millions de gourdes de dommages-intérêts, suite à un impair commis par le pouvoir exécutif.

HS/Haïti standard