Le sénateur Onondieu Louis à l’origine d’un scandale de corruption?

768

Haïti standard, le 28 août 2019.- Le sénateur du Nord’Ouest et Questeur du Sénat de la République, Onondieu Louis serait à l’origine d’un vaste scandale de corruption orchestré par le bureau du sénateur.

Ce scandale est dénoncé par la Fondation je klere (FJKL), suite à la transmission d’un rapport du Bureau des affaires financières et économiques (BAFE) de la Direction centrale de la police judiciaire (DCPJ) au Parquet de Port-au-Prince.

Selon la directrice exécutive de la Fondation je klere, Marie Yolène Gilles qui intervenait sur la question, des agents de la DCPJ ont arrêté, le 6 août 2019, suite à une transaction réalisée dans une banque privée, à Pétion-Ville, quatre (4) individus qui travaillaient au bureau dudit sénateur.

Parmi ces individus arrêtés, figuraient le directeur de cabinet du bureau du sénateur en question, Ysmick Choute, un policier attaché à la sécurité du parlementaire et chauffeur sénateur, Jimmy Fervil et un employé du Sénat, Marie Myrlande Georges. « La maison de cette dernière serait transformée en annexe de la questure du Sénat », a souligné la militante des droits de l’homme.

Pour orchestrer ce scandale une maison de location de voitures du nom de « Révélation rent-a-car » a été créée à Saint-Louis du Nord, précisément à l’adresse Vertus 1, par le cabinet du sénateur. Après enquête de ladite fondation, cette maison de location est transformée en une maison de boissons gazeuses, a précisé Marie Yolène Gilles.

Cette dernière s’est également interrogée sur la présence d’un véhicule appartenant à l’Administration générale des douanes (AGD), lors de la transaction des employés du bureau du sénateur Onondieu Louis après la transaction bancaire.

Le sénateur du Nord’Ouest et questeur au Sénat, Onondieu Louis (photo internet)

La rédaction de Haïti standard a tenté, sans succès, de joindre au téléphone le sénateur Onondieu Louis. Le parlementaire qui intervenait sur les ondes de la radio Vison 2000, après l’arrestation des employés susmentionnés, avait expliqué que son avocat se rendait à la DCPJ en vue de s’enquérir se ce dossier.

HS/Haïti standard

Laisser un commentaire