Le Sénateur Patrice Dumont réclame des « mesures conservatoires » contre le questeur du Sénat…

561

Haïti stabdard, le 29 août 2019.- Le sénateur de l’Ouest, Patrice Dumont a, dans une correspondance adressée au président du Sénat de la République, Carl Murat Cantave, le 28 août 2019, réclamé que des « mesures conservatoires » soient prises contre son collègue et questeur du Sénat, Onondieu Louis indexé dans un rapport du Bureau des affaires financières et économiques (BAFE) de la Direction centrale de la police judiciaire (DCPJ).

« Plus de tergiversation, honorable président, il faut immédiatement révoquer l’employée Marie Myrlande Georges dite madame Casséus. En ce qui a trait à nonsieur Ysmik Choute, le décret relatif aux principes fondamentaux de gestion des emplois de l’Administration publique nationale en son article 140, alinéa 1, autorise la mise en disponibilité par une mesure disciplinaire pour une période qui ne peut jamais excéder trois mois. Évidemment, la justice règlera la question en dernière instance », a écrit le sénateur Patrice Dumont.

Ce dernier a poursuivi que « ces mesures conservatoires devraient aussi concerner le collègue Onondieu Louis en tant que questeur. Le vice questeur Garcia Delva s’étant déjà retiré, le secrétaire général signera à sa place », a recommandé l’élu de l’Ouest.

Selon le chroniqueur sportif, il est inacceptable, au point de vue légal, éthique et administratif de laisser le Sénat de la République mettre en danger le pays à cause de l’agissement d’un des élus du Grand corps ainsi que ses complices.

Par ailleurs, le sénateur Patrice Dumont a précisé que la nommée « madame Casséus est citée, entre les sénateurs eux-mêmes, comme plaque tournante de toutes les grosses magouilles passées et présentes au Sénat de la République ».

En effet, le questeur du Sénat Onondieu Louis, la secrétaire générale adjointe aux évènements spéciaux, Myrlande Georges dit madame Casséus, le chef de cabinet du sénateur Onondieu Louis sont soupçonnés de corruption par le rapport d’enquête du BAFE. Un rapport qui a été adressé au Commissaire du gouvernement de Port-au-Prince, Me Paul Eronce Villard.

Le sénateur de l’Ouest Patrice Dumont (photo internet)

Ainsi, faut-il rappeler que ledit rapport est rédigé suite à l’interpellation par des agents de la Direction centrale de la police judiciaire (DCPJ), dans une succursale de la Unibank, à Pétion-Ville, le 6 août 2019, de plusieurs individus qui réalisaient une transaction douteuse.

À noter qu’au le lendemain de cette arrestation, le sénateur Onondieu Louis avait reconnu sur radio Vision 2000 que l’une des personnes arrêtées était effectivement un agent de la Police nationale d’Haïti (PNH) attaché à sa sécurité. Le parlementaire avait également précisé que son avocat se rendait à la DCPJ, en vue de s’enquérir du dossier.

HS/Haïti standard

Laisser un commentaire