Le sénateur Saurel Jacinthe pète les plombs

450

Haïti standard, le 11 juillet 2019.- Le sénateur de la République, Saurel Jacinthe a déclaré aujourd’hui 11 juillet qu’il a pris ses distances avec le pouvoir « Tèt kale ». Dans une interview accordée aux journalistes accrédités au Parlement, le sénateur s’est dit choqué d’apprendre que le régime en place est de mèche avec des gangs armés.

« Frustration, déception et indignation » ont été les différents termes utilisés par le sénateur de la Grand’Anse pour exprimer ses sentiments après avoir assisté à une rencontre réalisée avec le Directeur générale de la Police nationale d’Haïti (PNH), dans le cadre d’une enquête en cours au Sénat de la République.

« Nous sommes dans un pays où les dirigeants sont des gangs et des voleurs », s’est emporté le sénateur qui a poursuivi qu’il n’est plus un « allié du Président Jovenel Moïse ». Ce, « après les révélations du Directeur général de la police », a-t-il soutenu.

Par ailleurs, le parlementaire a fait savoir qu’au moment de la rencontre avec le commandant en chef de la police, « des sénateurs se sont improvisés avocat pour défendre » l’idéfendable, a-t-il déploré.

Selon le sénateur Saurel Jacinthe qui rapportait les propos du Directeur général de la police, Michel-Ange Gédéon, des agents de la PNH avaient intercepté 10 conteneurs à Ganthier (Ouest) et le numéro un de la police nationale a tenté en vain de joindre au téléphone le Directeur général de la douane, le premier ministre d’alors (janvier 2019) et le Président de la République.

Après 10 jours d’attente, les autorités policières avaient autorisé ces conteneurs à partir sans aucune forme de vérification, a conclu le sénateur Saurel Jacinthe qui fuyait les questions des journalistes sur le protocole que la police devrait appliquer en la circonstance.

HS

Laisser un commentaire