Les États-unis vont refuser la nationalité américaine à certains migrants

2552

Haïti standard, le 15 août 2019.- L’administration de Donald Trump a annoncé qu’une nouvelle réglementation migratoire va refuser désormais la nationalité américaine aux bénéficiaires d’aide sociale.

Cette nouvelle réglementation a précisé que « tous les migrants démunis se verront désormais refuser l’accès au territoire et ceux se trouvant déjà aux États-unis ne pourront recevoir la « carte verte » ainsi que le permis de séjour américain. Et, s’ils ont déjà une carte verte, ils ne pourront pas obtenir la nationalité américaine ». Ces migrants jouissaient autrefois à leur arrivée sur le territoire américain, d’allocation de logement ou de bons alimentaires, pendant une période limitée.

Pour le Président américain Donald Trump, les migrants bénéficiant d’aide publique représentent des charges considérables pour l’économie de son pays. Par conséquent, dit-il, il est de son devoir de fermer cette brèche par la publication de cette nouvelle réglementation.

Selon les premières estimations, cette décision pourrait affecter 22 millions d’étrangers résidant légalement dans le pays, ainsi que quelques 10 millions d’immigrants installés illégalement aux États-unis, souvent depuis des années. Ces migrants légaux et illégaux sont majoritairement des travailleurs hispaniques, occupant des emplois généralement avec une rémunération en dessous du minimum.

Le Président américain Donald Trump (photo internet)

Le locataire de la Maison Blanche a tenu à rappeler que la loi américaine sur l’immigration stipule que ceux qui viennent vivre aux États-unis ne peuvent pas devenir une charge pour la société. Le Président américain a promis de redresser la barre économique grâce à la mise en œuvre de ces nouvelles règles.

HS/Haïti standard

Sources / Le Figaro

1 COMMENTAIRE

Laisser un commentaire