Accueil Politique

Les membres de la CSC/CA traités de “sauvages” et d’ “incompétents” par un ministre, le PM Joseph Jouthe s’excuse

367

Haïti standard, le 12 septembre 2020.-

Le torchon brûle depuis plusieurs semaines entre la Cour supérieure des comptes et du contentieux administratif (CSC/CA) et l’Exécutif. À l’origine de ce désaccord entre le tribunal administratif et le gouvernement en place, le refus d’accorder un avis favorable au contrat de production d’électricité entre “General electric” et l’État haïtien.

En effet, pour tenter de calmer la tension, le Premier ministre Joseph Jouthe s’est rendu, le 11 septembre 2020, à la CSC/CA afin de présenter des excuses au nom de son gouvernement aux commissaires de la CSC/CA, entre autres.

“Je m’excuse au nom du gouvernement”, a dit le chef du gouvernement qui a poursuivi que “la Cour des comptes est une institution très prestigieuse et nous nous excusons au nom de notre gouvernement”, après que le ministre des travaux publics, transports et communications, Joaséus Nader, ait tenu de tels propos vis-à-vis des membres de cette institution.

LIRE AUSSI:  Décès : l'ancien ministre de l'économie et des finances Yves Romain Bastien est mort

Pour sa part, le président de la CSC/CA, Rogavil Boisguéné a répondu que l’institution “accepte les excuses du gouvernement”. Aussi, le président de la CSC/CA a-t-il ajouté que les propos tenus par le ministre a choqué les membres de l’institution.

“Je suis un serviteur rémunéré, mais la Cour supérieure des comptes et du contentieux administratif est une institution qui rend un service important et équilibré au pays”, a souligné Me Rogavil Boisguéné à l’attention du Premier ministre Joseph Jouthe.

Les membres de la CSC/CA traités de "sauvages" et d' "incompétents" par un ministre, le PM Joseph Jouthe s'excuse
Au milieu le président de la Cour supérieure des comptes et du contentieux administratif (CSC/CA), Rogavil Boisguéné (à gauche) et le Premier ministre Joseph Jouthe (à droite), en conversation sur la cour de l’institution (photo Arnold Junior Pierre/Haïti standard)

Le Président de la République Jovenel Moïse a même fait part de son intention de modifier, à coup de décret, les procédures à la CSC/CA. Les membres de celle-ci ont, dans une note de clarification, rappelé au Chef de l’État que la Cour supérieure des comptes est une institution constitutionnelle…

LIRE AUSSI:  Combite pour la paix et le développement : appel à la tolérance, au respect du droit à la vie et à la sûreté de sa personne

HS/Haïti standard