L’ex-premier ministre Laurent Salvador Lamothe s’érige en donneur de leçons et tente d’orienter l’instruction…

327

Haïti standard, le 1e septembre 2019.- Après avoir participé à une séance d’audition visiblement arrangée entre le juge d’instruction Ramoncite Accimé et les avocats de l’ancien premier ministre Laurent Salvador Lamothe, ce dernier a réagi au micro d’au moins deux (2) agences de presse en ligne qui ont rapporté que l’ancien chef du gouvernement est « favorable à la traçabilité du fonds PetroCaribe, avant de réaliser le procès » y relatif.

« Confiant et détendu pour l’une des agences de presse ayant interviewé l’ex-premier ministre et un homme juste pour l’autre », Laurent Salvador Lamothe a précisé que « l’enquête sur la traçabilité des fonds [PetroCaribe] permettrait de déterminer si oui ou non il y a eu des détournements, afin d’en fixer les responsabilités ».

« Le seul moyen d’en finir avec tous les slogans politiques manipulatoires visant à stigmatiser ceux et celles qui à un moment donné de l’histoire avaient servi leur pays », a poursuivi l’ancien premier ministre à travers cette entrevue.

À sa sortie du carré du magistrat instructeur, le 30 août 2019, l’ancien patron de la Primature avait référé les journalistes au parc de Sainte-Thérèse (Pétion-Ville) considéré comme l’un des 25 stades construits avec l’argent PetroCaribe.

Cette fois, l’ex-premier ministre s’est montré conscient en précisant que ce ne sont pas des stades comparés au Maracaña du Brésil ni au Bernabeu du Real Madrid qu’il avait construit, mais de préférence des centres sportifs sur lesquels se jouent des matchs du championnat national et ceux des championnats de vacances.

L’ancien premier ministre Laurent Salvador Lamothe (crédit photo VBI)

Des doutes planent sur la capacité du juge Ramoncite Accimé à mener l’instruction sur la dilapidation du fonds PetroCaribe. C’est ainsi que les avocats de la partie demanderesse dans cette affaire ont entrepris des actions visant à récuser le juge en question qui, selon eux, est en train de faire passer du temps dans le dossier. Avec la nouvelle leçon de l’ex-premier ministre Laurent Salvador Lamothe, le juge ne risquera-t-il pas de se perdre dans ses instructions?

HS/Haïti standard

Laisser un commentaire