Accueil Société

Libéré par la justice, retenu au pénitencier national, Maxon Brutus est mort de tuberculose

214

Haïti standard, le 24 novembre 2021.-

Libéré par la justice haïtienne depuis deux (2) ans, le détenu Maxon Brutus est décédé à la prison civile de Port-au-Prince, dans la soirée du 23 novembre 2021, des suites du Tuberculose, a informé la rédaction de Haïti standard d’une source digne de confiance.

Selon cette source, les différents responsables de l’Administration pénitenciaire nationale (APENA) qui se sont succédé n’ont jamais organisé le transfert du détenu dans la juridiction (Saint-Marc) où l’ordre de libération a été prononcé.

« Ces différents responsables ont pris comme prétexte l’absence de fourgon cellulaire pour transporter le détenu, dans la juridiction de Saint-Marc », a précisé notre source qui en a profité pour dénoncer les conditions exécrables dans lesquelles sont placés les détenus au pénitencier national.

À rappeler que Gilbert Dragon, l’un des suspects dans l’assassinat de l’ex président de la République Jovenel Moïse, est décédé, à la prison civile de Port-au-Prince, le 17 novembre 2021. Peu de temps avant son décès, il a été admis dans un centre hospitalier à Port-au-Prince. Le suspect serait décédé de la COVID-19.

Libéré par la justice, retenu au pénitencier national, Maxon Brutus est mort de tuberculose
Vue partielle de la prison civile de Port-au-Prince (photo archives/source internet)

Des voix se sont élevées pour réclamer l’autopsie du cadavre du défunt ainsi qu’une enquête relative à la mort suspecte de l’ancien commissaire de police. L’ancienne première dame de la République, Martine Moïse est présente sur la liste de ceux et/ou celles qui réclament l’autopsie du cadavre de Gilbert Dragon.

HS/Haïti standard