Accueil International

Liberté de la Presse: Haïti classée 87e sur une liste de 180 pays

591

Haïti Standard, le 29 Avril 2021.-

Dans le classement des pays garantissant la liberté de la Presse dressé annuellement par l’organisation dénommée “Reporters sans frontières” (RSF), Haïti a été placée en 87e position derrière l’Israël, pour l’année 2021. Ce, sur une liste de 180 pays.

Celle surnommée au temps des colonies “Perle des Antilles” s’est régressée de quatre (4) places cette année, contrairement à son pays voisin, la République Dominicaine qui, de son côté, a gagné cinq (5) places, la plaçant ainsi en 50e position.

Selon les membres de l’organisation précitée, malgré la récente évolution des lois relatives à la liberté de la presse, l’environnement de travail des journalistes en Haïti reste “dangereux et précaire”. Deux éléments qui, selon eux, constituent un blocage à l’épanouissement du journalisme dans le pays.

Pour illustrer leur opinion, les RSF ont fait état des manifestations en chaîne qui se déroulent dans le pays depuis plus de trois (3) où les actes d’intimidations et de violences perpétrées par les forces de l’ordre et par les manifestants contre les journalistes se sont multipliées, rendant la profession toujours plus vulnérable et stigmatisée.

Liberté de la Presse: Haïti classée 87e sur une liste de 180 pays
Photo d’illustration. (Internet)

Aussi, ont-ils souligné l’assassinat du journaliste Néhémie Joseph survenu en octobre 2019, et la disparition du photoreporter Vladjimir Legagneur, en mars 2018, alors que ce dernier réalisait un reportage à “Gran Ravin”.

Enfin, les journalistes haïtiens sont quotidiennement victimes d’un cruel manque de ressources financières, de l’absence de soutien de la part des institutions et d’un accès difficile à l’information. Les médias privés, très liés aux intérêts de leurs actionnaires, peinent à exprimer leurs points de vue sans autocensure.

Initié et publié pour la première fois en 2002 par les Reporters sans frontières (RSF), le classement mondial de la liberté de la presse est un outil de plaidoyer essentiel fondé sur le principe de l’émulation entre Etats. Il est aussi une référence, citée par les médias du monde entier et utilisée par les diplomates et les organisations internationales telles que les Nations unies et la Banque mondiale.

HS/Haïti Standard