« L’insécurité qui s’installe dans le pays est alimentée par les autorités », a déduit un ancien commissaire de police

827

Haïti standard, le 2 septembre 2019.- Un ancien commissaire municipal de la Police nationale d’Haïti (PNH) affecté à Mirebalais (Centre) et ex-officier de la Brigade de lutte contre le trafic de stupéfiants (BLTS), Patrice Israël a dénoncé l’absence de volonté politique des autorités dans la lutte contre l’insécurité que connaît le pays actuellement.

« L’insécurité qui fait rage notamment dans le département de l’Artibonite est une insécurité planifiée et alimentée par les autorités en place qui fournissent armes et munitions aux gangs armés », a déclaré l’ancien chef de la police dans le département du Centre au micro de notre correspondant basé dans l’Artibonite.

L’ex-commissaire de police a précisé que les agents de la PNH ont assez de matériels et reçu des entraînements appropriés pour contrecarrer les actions des bandits armés.

Cependant, la volonté politique fait défaut aux autorités en place, a soutenu l’ancien officier de police qui a ajouté que l’absence de volonté politique des dirigeants met en péril la sécurité des agents de la PNH.

L’ancien commissaire de police, Patrice Israël (crédit photo/Rénald Désinor)

Aussi, faut-il rappeler que Patrice Israël est un candidat malheureux aux dernières élections législatives réalisées, à date, dans le pays. Il participait à une activité socio-culturelle organisée par des jeunes de la commune de La Chapelle, afin de clôturer les grandes vacances.

HS/Haïti standard

Laisser un commentaire