Home Politique L'OPC qualifie d' "ultimatum inhumain" le délai du ministre de la justice...

L'OPC qualifie d' "ultimatum inhumain" le délai du ministre de la justice aux Citoyens de Village de Dieu

Haïti standard, le 8 mai 2020.- Dans un rapport acheminé à la rédaction de Haïti standard, le 7 mai 2020, l'Office de protection du citoyen (OPC) a qualifié d' "ultimatum inhumain pour les pauvres gens du Village" de Dieu, la mise en garde du ministre de la justice et de la sécurité publique, Me Lucmane Délile, il y a de cela deux (2) semaines.

Dans ce rapport intitulé "Regard de l'OPC sur la situation inhumaine des habitants à Village de Dieu/Bicentenaire, l'OPC a présenté un tableau sombre de la situation des habitants dudit Village. Selon le rapport susmentionné, ces habitants n'ont, à l'intérieur du Village, "pas de centres hospitaliers ni de cliniques médicales".

"Avant la période de confinement face à la pandémie du Coronavirus, les habitants de Village de Dieu (30 000 personnes) vivaient dans des conditions extrêmement difficiles, dépourvus de services de base de l'État mais aussi pris en otage par les chefs de gangs qui imposent leur loi", a précisé le rapport en question.

Par ailleurs, l'OPC dit attendre la réponse d'une correspondance adressée, le 28 avril 2020, au Premier ministre Joseph Jouthe qui, selon l'institution indépendante, doit "gérer, traiter avec sérénité et perspicacité à travers des réponses urgentes à apporter aux personnes déplacées et à celles se trouvant encore à Village de Dieu".

Au terme de ce rapport, l'OPC recommande au :

  • Chef du gouvernement de "se prononcer sur la situation à Village de Dieu" et d' "octroyer des moyens financiers à la Commission nationale de désarmement, démantèlement et de réinsertion (CNDDR)...

  • Ministre à la condition féminine et aux droits des femmes d'enquêter de concert avec le Ministère des affaires sociales et du travail sur la situation des habitants du Village de Dieu ;

Dans un rapport acheminé à la rédaction de Haïti standard, le 7 mai 2020, l'OPC dénonce l'ultimatum du ministre de la justice
Page de couverture du rapport de l'Office de la protection du citoyen (OPC)
  • Ministre de la justice et de la sécurité publique d' "envisager des mesures concrètes liées aux principes généraux de droits humains visant le démantèlement de tous les gangs armés..."

HS/Haïti standard