Accueil Politique

L’Organisation pour la réinsertion des femmes regroupées pour l’avenir souffle son 8e bougie

Haïti standard, le 16 juillet 2020.-

Le 15 juillet 2020, l’Organisation pour la réinsertion des femmes regroupés pour l’avenir (ORFRA) a fêté un nouveau printemps. En cette occasion les responsables de ladite organisation ont dressé un bilan positif des activités réalisées durant ces derniers mois.

Parmi ces activités, deux (2) journées de formation au profit des femmes, une visite en compagnie d’environ 200 enfants choisis dans divers quartiers de Port-au-Prince et ses environs, une visite à la prison civile de Cabaret (Ouest) où des femmes sont en détention et une séance de sensibilisation contre le Coronavirus…

« Des kits hygiéniques et des masques (cache-nez) ont été distribués à des marchands et marchandes évoluant dans des marchés publics », a précisé la Coordonnatrice de l’ORFRA, Jolivard Dieudonne qui en a profité pour féliciter les membres de l’organisation ainsi que toutes les femmes du pays.

Au cours d’une conférence de presse donnée à l’occasion des huit (8) ans de l’organisation, Natacha Laguerre a demandé au « gouvernement de prendre ses responsabilités en vue d’encadrer toutes les femmes du pays ».

Selon elle, ce sont les femmes qui continuent d’être la proie de toutes les injustices auxquelles la société fait face, à savoir le chômage et l’insécurité, entre autres.

L'organisation pour la réinsertion des femmes regroupées pour l'avenir souffle son 8e bougie
Vue partielle des responsables de l’ORFRA, Félissaint Fernande, Jolivard Dieudonne et Natacha Laguerre (photo de courtoisie)

Aussi, a-t-elle exigé au Ministère à la condition féminine et aux droits des femmes (MCFDF) de fournir un accompagnement adéquat notamment aux femmes nécessiteuses qui sont les plus vulnérables tant à Port-au-Prince que dans les villes de province.

HS/Haïti standard

LIRE AUSSI>>  Société : SOS des habitants de Gros-Morne (Artibonite) à l'État central