Accueil Insécurité/Sécurité

l’Orphelinat de l’église de la compréhension de la bible fait pression pour enterrer les cadavres, dénoncent les avocats des victimes

Haïti standard, le 30 avril 2020.- Des avocats du conseil de la défense dans l’affaire de l’incendie de l’orphelinat de Kenscoff ont dénoncé la passivité des autorités dans le dossier. Le Parquet de Port-au-Prince et l’Institut du bien-être social et de recherche (IBESR) ne font rien pour faire avancer l’enquête qui a été ouverte, ont indiqué ces avocats.

Me Marc Antoine Maisonnoeuvre et Me Dieunel Fleury Jean ont dénoncé l’inhumation secrète de deux (2) des enfants tués dans l’incendie de l’Orphelinat de l’église de la compréhension de la bible (OECB) survenu, dans la nuit du 13 au 14 février 2020, à Kenscoff.

Ces avocats, qui réclament l’autopsie des cadavres avant leur inhumation, ont annoncé un recours en exhumation des deux (2) cadavres par devant le tribunal des référés, afin de les autopsier.

« Nous sommes face à une situation où des enfants vulnérables ont été tués, en raison du faible moyen économique de leurs parents », a indiqué Me Dieunel Fleury Jean qui en a profité pour annoncer la dénonciation des autorités haïtiennes dans le cadre de cette affaire.

Des avocats des victimes de l'incendie de l'orphelinat de Kenscoff dénoncent le comportement des autorités
Vue partielle de l’orphelinat après le drame (photo internet)

Par ailleurs, l’un des parents des victimes de cet incendie, Richardson Dorlus a déclaré qu’un inspecteur de l’orphelinat en question l’avait contacté, pour le convaincre d’inhumer son fils, Ricardo Dorlus, de manière discrète.

HS/Haïti standard

LIRE AUSSI>>  Nord : un prêtre catholique tué après une transaction bancaire à Cap-Haïtien