Accueil Politique

Lucmane Délile répond au Protecteur du citoyen et tente de dédouaner l’Exécutif de la libération de criminels…

534

Haïti standard, le 30 juin 2020.-

Le ministre de la justice et de la sécurité publique, Me Lucmane Délile a évoqué « le nombre de détenus et la diversité des juridictions concernées », pour justifier que des erreurs pourraient être glissées dans le processus visant à gracier des prisonniers par le Président de la République Jovenel Moise.

Dans un communiqué publié, le 30 juin 2020, quelques heures après la publication d’une correspondance adressée par le protecteur du citoyen au Chef de l’État, le titulaire du Ministère de la justice et de la sécurité publique (MJSP) a reconnu qu’ « il n’est pas non plus à écarter que des acteurs de mauvaise foi ait trompé la vigilance des autorités ».

Par ailleurs, le ministre de la justice en a profité pour assurer la défense du Président de la République qui, selon Me Lucmane Délile, n’a « joué aucun rôle ni dans l’établissement des critères ni dans la sélection des bénéficiaires de la grâce ».

Au terme dudit communiqué, le ministre de la justice et de la sécurité publique a « promis de sévir avec rigueur contre quiconque aurait exploité sa position pour profiter indûment de cette mesure ».

Lucmane Délile répond au Protecteur du citoyen et tente de dédouaner l'Exécutif de la libération de criminels
Le communiqué du Ministère de la justice et de la sécurité publique (MJSP)

« Le Ministère assure que la loi sera strictement respectée, dans toutes les démarches qui seront engagées pour faire face à la pandémie », a conclu le communiqué du MJSP.

HS/Haïti standard