Accueil Politique

L’Unité de lutte contre la corruption rappelle que Joseph Félix Badio a été révoqué de l’institution en mai 2021

974

Haïti standard, le 14 juillet 2021.-

Après que la police ait lancé des avis de recherche contre l’ancien sénateur John Joël Joseph, un proche de l’ex président Joseph Michel Martelly, Roudolphe Jaar et Félix Badio Joseph présenté comme un employé de l’Unité de lutte contre la corruption (ULCC), dans le cadre de l’enquête relative à l’assassinat du président Jovenel Moïse, l’ULCC n’a pas attendu 24 heures pour informer que Félix Badio Joseph ne fait plus partie de l’institution.

Dans une note publiée le 13 juillet 2021, la direction générale de l’ULCC a condamné, une semaine plus tard, « l’assassinat crapuleux » du président de la République en sa résidence privée le 7 juillet 2021. Ladite direction générale en a profité pour informer que Badio Félix Joseph n’est plus un cadre de l’institution.

Activement recherché par la police, Félix Badio Joseph est présenté comme l’un des suspects de l’assassinat du président Jovenel Moïse. Félix Badio Joseph a été licencié, selon la note en question, le 17 mai 2021, conformément aux dispositions de l’article 198 régissant la matière de la fonction publique et après avoir été révoqué de ses fonctions, une lettre de plainte a été déjà déposée contre lui au Tribunal de première instance (TPI) de Port-au-Prince.

HS/Haïti standard