Marche pacifique contre l’insécurité à Marchand Dessalines (Artibonite)

246

Haïti standard, le 8 septembre 2019.- À quelques heures de la réouverture des classes sur le territoire national, plusieurs dizaines de personnes ont descendu dans les rues de la commune de Dessalines (Artibonite), le 8 septembre, pour protester contre l’insécurité alimentée par les gangs armés qui opèrent dans ladite commune sous les yeux des autorités policières et judiciaires.

Ces protestataires ont été très en colère contre les autorités en place. Ils en ont profité pour dénoncer le laxisme de ces autorités face au climat d’insécurité qui bat son plein dans le département de l’Artibonite, entre autres.

À noter que, le 8 septembre dans la matinée, des bandits armés ont laissé leur fief (Savien) et sillonné plusieurs rues de la ville munis de leurs fusils d’assaut, sous le regard impuissant des forces de l’ordre, pour exiger de forte somme d’argent aux directeurs d’école de la commune de Dessalines. Ce, afin d’accorder l’autorisation à ces écoles de fonctionner.

Une situation que les autorités gouvernementales font semblant d’ignorer. Pourtant, le Palais national, la Primature et le Ministère de l’intérieur et des collectivités territoriales (MICT), pour ne citer que ceux-là, n’ont jamais raté l’occasion de décaisser l’argent alloué au service de renseignement…

Photo d’illustration (Rénald Désinor/Haïti standard)

HS/Haïti standard

Laisser un commentaire