Accueil Justice

Marche pacifique dans plusieurs départements géographiques pour réclamer justice en faveur de Me Dorval

494

Haïti standard, le 6 septembre 2020.-

Une marche pacifique visant à réclamer justice pour le Bâtonnier de l’ordre des avocats de Port-au-Prince, Me Monferrier Dorval, assassiné en sa résidence privée, à Pèlerin 5, dans la nuit du 28 août 2020, a été réalisée, dans les communes de Hinche (Centre) et de Miragoâne (Nippes), entre autres, durant la journée du 3 septembre 2020. Ce, à l’initiative de plusieurs avocats et juges des départements susmentionnés.

Selon le correspondant de Haïti standard présent dans le département du Centre, les protestataires ont sillonné plusieurs artères de la cité de Charlemagne Péralte, en compagnie d’une fanfare.

Marche pacifique dans plusieurs départements géographiques pour réclamer justice en faveur de Me Dorval
Vue partielle de la fanfare qui accompagnait les avocats du Barreau de Hinche à la marche, pour réclamer justice en faveur du Bâtonnier assassiné le 28 août 2020 (photo Cénatus Peterson/Haïti standard)

 

Au terme de ladite marche, aucun incident majeur n’a été enregistré. À noter que le commissaire du gouvernement de la cité susmentionnée, des greffiers, des juges de paix, des avocats et autres acteurs du système judiciaire haïtien ont été constatés dans cette marche.

Parallèlement, dans la cité de Fernand Hibbert (Miragoâne), la marche pacifique s’est déroulée dans un « silence de cimetière » et en toute quiétude sous la vigilance des agents de la Police nationale.

Aussi, faut-il souligner que des voix se sont élevées un peu partout en Haïti et à l’étranger, suite à l’assassinat de l’homme de loi haïtien, Me Monferrier Dorval, pour réclamer justice en faveur du professeur assassiné.

Marche pacifique dans plusieurs départements géographiques pour réclamer justice en faveur de Me Dorval
Des avocats du Barreau de Port-au-Prince au cours de la marche pour réclamer justice en faveur de Me Monferrier Dorval (photo Pierre Arnold Junior/Haïti standard)

Des étudiants de l’Université d’État d’Haïti (UEH) ont également manifesté dans plusieurs rues de Port-au-Prince, durant cette semaine.

HS/Haïti standard