Home Politique Mésentente entre le Conseil présidentiel et le premier ministre Garry Conille

Mésentente entre le Conseil présidentiel et le premier ministre Garry Conille

Haïti standard, le 4 juin 2024.-

Moins de 24 heures après la réception de son ampliation comme premier ministre de la transition, le premier ministre Garry Conille est au coeur d'une situation de tension avec les membres du Conseil présidentiel de transition.

À l'origine de cette situation, la formation du cabinet ministériel. Des informations recueillies par la rédaction de Haïti standard font croire que le nouveau premier ministre veut réduire à 11 le nombre de ministères fonctionnant dans le pays.

Ce, dans le but, selon nos sources, de réduire le train de vie de l'État qui n'aurait pas de moyens à supporter les charges d'un cabinet ministériel composé de 18 ministres.

Des membres du Conseil présidentiel, eux, veulent un cabinet formé de 18 ministères. Les tenants de la thèse d'un cabinet composé de 18 ministères ont prétexté qu'ils avaient promis à leurs proches, partisans et sympathisans des postes clés dans l'Administration publique.

Le torchon brûle déjà entre le Conseil présidentiel et le premier ministre Garry Conille
L'un des présidents de la transition, Edgard Leblanc Fils (à gauche) en train de donner au Premier ministre Garry Conille une copie de son ampliation (photo internet)

À rappeler que depuis le départ de l'ancien premier ministre Ariel Henry pour la 46e réunion de la CARICOM et le Kenya, le 25 février 2024, le pays vit une situation socio-politique et économique difficile. Ajouter à cela, les gangs armés qui contrôlent plus de 80% de Port-au-Prince, la Capitale d'Haïti.

HS/Haïti standard