Accueil Politique

Mésentente entre les syndicalistes sur la poursuite de la grève

167

Haïti Standard, le 19 Octobre 2021.-

La grève dite « nationale et illimitée », lancée le 18 octobre 2021, par des syndicalistes du « transport en commun » serait dans une impasse, à l’heure actuelle. Puisque les initiateurs n’arrivent pas à se mettre d’accord sur la poursuite de ladite grève, a-t-on appris à la rédaction de Haïti Standard.

En effet, des syndicalistes tels que Jacques Anderson Desroches et Méhu Changeux avaient invité les membres de la population, à travers les ondes de quelques radios de la capitale haïtienne et des villes de province, au cours du week-end écoulé, à observer une grève. Ce, afin de forcer le gouvernement haïtien à prendre ses responsabilités face à l’insécurité caractérisée par les actes d’enlèvement et de tuerie qui gangrènent le pays depuis ces dernières années.

Après la publication d’un bilan positif de la première journée, plusieurs syndicalistes avaient annoncé la reprise des activités socio-économiques sur tout le territoire national pour le 19 octobre 2021, mettant ainsi fin à la grève. Une annonce qui a, d’une part, poussé le syndicaliste Méhu Changeux à contredire cette information, et d’autre part, semé la confusion chez les citoyens.

Par ailleurs, Jaceques Anderson Desroches qui intervenait sur les ondes de la radio Caraïbes, en a profité pour présenter des excuses auprès des membres de la population pour ce malentendu avant de les rassurer sur la poursuite de la grève. Le syndicaliste qui a qualifié de « manque de communication et de leadership » cette situation, a rappelé que la grève observée est une démarche « populiste et non sectorielle ».

Vers l'observation de la 2e journée de grève générale en Haïti
Photo d’illustration (source internet)

Enfin, malgré le doute qui s’est plané sur la deuxième journée de la grève, celle-ci se déroule jusqu’ici (12h13PM) plutôt bien, selon des constats effectués par des reporters de notre rédaction dans la commune de Port-au-Prince et ses environs.

A noter que dans les départements du Nord et du Nord-est, la grève n’a pas été observée par les citoyens, ont rapporté les correspondants de notre rédaction présents dans ces départements. Une prise de position critiquée par plus d’un..

HS/Haïti Standard