Accueil Justice

Meurtre : interdiction de départ contre le chanteur de « Barikad crew », Jean Josué Clotaire dit « Condagana »

Haïti standard, le 4 février 2022.-

Le commissaire du gouvernement de Port-au-Prince, Me Jacques Lafontant demande au directeur de l’immigration et de l’émigration d’interdire au chanteur de « Barikad crew », Jean Josué Clotaire mieux connu sous son nom d’artiste « Condagana » de quitter le pays.

Dans une correspondance adressée, le 4 février 2022, au directeur de l’immigration et de l’émigration, Joseph Cianciully, le chef de la poursuitte au niveau de la juridiction demande au directeur susmentionné d’interdire au nommé Jean Josué Clotaire alias « Condagana » de « quitter par voies maritime, aérienne et terrestre le territoire national. »

« Ce, pour présomption de meurtre sur la personne de Vertil Ély, aux ordres de la justice », a poursuivi le commissaire du gouvernement à travers cette correspondance.

À rappeler que des habitants du quartier de Canapé-vert ont accusé l’artiste-policier d’avoir abattu de sang froid le citoyen Vertil Ély, suite à une altercation à proximité de la place publique située dans ce quartier.

Après avoir commis le forfait, le chanteur avait vite quitté les lieux sous la dénonciation de certains habitants et riverains de la zone. Au lendemain du crime, il avait appelé sur les ondes de la radio Caraïbes pour affirmer qu’il n’était pas à Canapé-vert le soir du meurtre.

Meurtre : interdiction de départ contre le chanteur de "Barikad crew", Jean Josué Clotaire dit "Condagana"
Le policier et rappeur Jean Josué Clotaire alias « Condagana » (photo internet)

Plusieurs jours après, l’inspection générale de la Police nationale d’Haïti (PNH) est muette sur ce dossier. Des informations non encore vérifiées par la rédaction de Haïti standard ont fait croire que le présumé coupable aurait déjà pris la poudre d’escampette.

HS/Haïti standard

LIRE AUSSI>>  Port-au-Prince : un réseau de faussaires démantelé par la police