Accueil Politique

Migration : les déportés débarquent, le Chancelier haïtien et les “Américains” se régalent

307

Haïti standard, le 24 avril 2020.- Les autorités américaines ont déporté en début d’après-midi du 23 avril 128 compatriotes qui, selon ces autorités, vivaient en situation irrégulière aux États-unis. Ces compatriotes ont été accueillis, à l’aéroport international Toussaint Louverture, par des représentants de l’État haïtien.

Après l’attérissage de ces 128 déportés, plusieurs autobus de l’Office national de la migration (ONM) ont été remarqués sur le tarmac de l’aéroport afin de conduire ces compatriotes à l’un des centres de quarantaine du Ministère de la santé publique et de la population (MSPP) où ils doivent passer au moins 14 jours.

Aucun test de dépistage n’a été réalisé au moment de l’embarquement des déportés à l’intérieur des autobus susmentionnés. Des agents sanitaires ont également été présents sur les lieux, pour assister à l’arrivée de ces déportés.

La suite après cette publicité Création site internet en Haïti
LIRE AUSSI:  Manifestation du 18 novembre 2020 : Moïse Jean-Charles gagne la bataille devant l'ambassade américaine

À souligner que le ministre des affaires étrangères et des cultes, Claude Joseph, lors d’une intervention réalisée sur les ondes de radio Caraïbes, le 23 avril 2020, s’est attribué un satisfecit par rapport à la gestion de la crise sanitaire dans le pays. Ce, en s’appuyant sur un tweet de l’ambassade américaine.

128 haïtiens déportés des États-unis en Haïti, dans un contexte dominé par le Coronavirus
Le ministre des affaires étrangères et des cultes, Claude Joseph (à droite) et l’ambassadrice américaine accréditée en Haïti, Michèle Jeanne Sison (photo archives)

Selon des observateurs avisés de la politique haïtienne, le ministre des affaires étrangères et des cultes, le Docteur Claude Joseph, ne serait pas en mesure de négocier d’égal à égal avec les Américains, car avant d’être appelé dans la diplomatie haïtienne, en Espagne, le diplomate résidait aux États-unis où il était professeur à “University of Connecticut”.

LIRE AUSSI:  Saint-Marc (Artibonite) : l'Alternative des jeunes plaide en faveur de l'intégration des jeunes dans des postes décisionnels

HS/Haïti standard