Accueil Éducation

Miragoâne (Nippes) : le MCFDF veut s’attaquer à la violence contre les femmes et les filles

651

Haïti standard, le 8 décembre 2020.-

La direction départementale du Ministère à la condition féminine et aux droits des femmes (MCFDF), avec le support du Centre de développement pour la santé (CDS) grâce au fond du projet CERF-ONG Haïti géré par l’Organisation internationale pour la migration, a lancé, le lundi 7 décembre 2020, une campagne de sensibilisation en milieu scolaire autour de la Violence basée sur le genre (VBG).

Selon les initiatrices de cette campagne, quatre (4) communes du département des Nippes sont retenues pour la réalisation de cette dernière.

Ces communes sont Miragoâne, Paillant, Petite-Rivière de Nippes et Anse-à-Veau, a indiqué la coordonatrice dudit ministère dans le département, Sœurette Devalcy qui a poursuivi que l’objectif de cette campagne de trois (3) jours est de « faire la promotion des outils de détection et de la lutte contre la Violence basée sur le genre (VBG), auprès des jeunes. »

LIRE AUSSI:  L’ex-parlementaire Nenel Cassy convoqué à la Direction centrale de la police judiciaire

Pour sa part, la représentante du Centre de développement pour la santé CDS), l’infirmière et spécialiste en santé communautaire, Nelicai Eugène a déclaré que cette campagne a été mise en oeuvre suite à un constat réalisé par les deux (2) institutions dans le domaine lié à la violence perpétrée dans les différentes communes dudit département.

Aussi, a-t-elle encouragé les écoliers et écolières à poursuivre les discussions autour de la VBG dans leur environnement, en prenant le soin d’appliquer les messages y relatifs.

Miragoâne (Nippes) : le MCFDF veut s'attaquer à la violence contre les femmes et les filles
Vue partielle de certains élèves en train d’assister à une présentation des initiatrices de la campagne de sensibilisation (photo Dieuva Occidor/Haïti standard)

Présents au lancement de cette campagne de sensibilisation, des élèves ont exprimé leur satisfaction par rapport à celle-ci. Certains d’entre eux ont affirmé au micro du correspondant de Haïti standard dans le département susmentionné que les messages reçus seront mis en pratique dans leur communauté.

LIRE AUSSI:  L’ex-parlementaire Nenel Cassy convoqué à la Direction centrale de la police judiciaire

HS/Haïti standard