Accueil Insécurité/Sécurité

Miragoâne (Nippes) : les policiers de la patrouille de Richardson André Vigne auditionnés au cabinet d’instruction

Haïti standard, le 19 décembre 2019.- Deux (2) jours après l’audition de plusieurs suspects et du présumé meurtrier du policier Richardson André Vigne, les auditions se sont poursuivies le 19 décembre au cabinet du juge d’instruction Hervé Pierre-Louis, a constaté le correspondant de Haïti standard dans le département des Nippes.

Les agents de la Police nationale d’Haïti (PNH) affectés dans la patrouille à bord de laquelle se trouvait le policier défunt ont été entendus par le juge instructeur Hervé Jean Louis. Une audition qui s’est déroulée pendant plusieurs heures d’horloge.

« Cette audition a été réalisée dans une ambiance amicale où les policiers ont donné des informations nécessaires au magistrat instructeur », a déclaré Me Eddy Paul Fleurant qui assistait les agents de l’institution policière.

Aussi, faut-il souligner que l’homme de loi ainsi que les policiers se sont montrés confiants quant au déroulement de l’enquête relative au meurtre de l’agent Richardson André Vigne tué, le 19 novembre 2019, à Chalon (Miragoâne), dans le département des Nippes, au moment où le défunt ainsi que ses confrères d’arme tentaient d’enlever des barricades sur la chaussée.

Miragoâne (Nippes) : les policiers de la patrouille de Richardson André Vigne auditionnés au cabinet d'instruction
Me Eddy Paul Fleurant, l’avocat qui assistait les policiers de la patrouille de Richardson André Vigne au cabinet d’instruction (photo Dieuva Occidor/Haïti standard)

HS/Haïti standard

LIRE AUSSI>>  Suspicions de corruption à la DINEPA : le RENAMEL apporte son soutien au journal en ligne Ayibo post