Accueil Insécurité/Sécurité

Nippes : un individu armé dénommé « tèt kòk » abattu à Miragoâne

Haïti standard, le 14 juin 2022.-

La commune de Miragoâne continue d’être le tombeau des individus armés. Le Parquet de la juridiction de Miragoâne a mis fin aux jours d’un individu armé surnommé « tèt kòk ». L’évènement s’est produit tôt dans la matinée du 10 juin 2022, alors que cet individu armé tentait de traverser la commune vers 2:00 a.m.

Des informations relayées par le site d’informations en ligne https://radiographieht.com/apres-zo-pwason-tet-kok-est-tue-a-miragoane/ l’individu armé en question est identifié sous le nom de Jean Simon. Ce dernier avait buté sur une « équipe » qui assurait la permanence du Parquet de Miragoâne au moment de son trajet.

Jean Simon alias « tèt kòk » était armé d’un « Uzi » au moment d’être descendu par les hommes du commissaire du gouvernement Jean Ernest Muscadin, a indiqué une source consultée par le site d’informations pré-cité qui a poursuivi que « tèt kòk » opérait dans la commune de Léogâne, précisément dans la localité appelée « Dufort ».

Après l’exécution de Elvain Saint-Jacques alias « zo pwason » par le commissaire du gouvernement de Miragoâne, des voix s’élevaient pour critiquer le chef du Parquet de ce ressort. Des habitants de Miragoâne, eux, avaient gagné les rues pour apporter leur soutien à Jean Ernest Muscadin qui, selon eux, a permis à la « paix » de régner dans la cité de Fernand Hibbert.

HS/Haïti standard

LIRE AUSSI>>  Miragoâne (Nippes) : libération de Kerthon Lortéus par la justice haïtienne