Accueil Justice

Nord’Ouest : libération spectaculaire d’un trafiquant d’armes par le commissaire du gouvernement de Port-de-Paix, Me Michelet Virgile

Haïti standard, le 8 juillet 2022.-

Le commissaire du gouvernement de Port-de-Paix, Me Michelet Virgile a ordonné, le 6 juillet 2022, la libération d’un individu arrêté pour trafic d’armes et de munitions. Identifié sous le nom de Fritz Jean Rélus, le trafiquant d’armes et de munitions a été arrêté par la police, le 1e juillet 2022 par les forces de l’ordre.

Ledit commissaire du gouvernement avait également décerné des mandats d’amener contre trois (3) autres individus soupçonnés également de trafic d’armes et de munitions. Il s’agit de Marie Guirlène Estimable (exportatrice), Wilfrid Estimable (importateur) et Eddy Lafrance (entreposeur).

L’individu dénommé Fritz Jean Rélus a été appréhendé pour avoir reçu une partie de la cargaison placée à l’intérieur de sept (7) récipients. Les autorités avaient également annoncé que des dispositions allaient être prises contre le « Cargo Shipping Lines » qui avait transporté de manière illégale les armes et les munitions.

Une action commune entre la douane, la police et la justice avait permis de saisir notamment 120 mille cartouches, trois (3) armes de poing, 30 chargeurs, 3 890 dollars américains et 814 343 gourdes. Les armes et munitions ont été transportées par le navire identifié sous le nom de « Miss Lili », avaient informé les autorités du département du Nord’Ouest.

Nord'Ouest : libération spectaculaire d'un trafiquant d'armes par le commissaire du gouvernement de Port-de-Paix, Me Michelet Virgile
Objets saisis par les autorités du Nord’Ouest, le 1e juillet 2022, à Port-de-Paix (photo internet)

À rappeler que les ports et aéroports d’Haïti sont assimilés à de véritables passoires. Ajouter à cela, les points de passage non officiels et non contrôlés par les autorités à la frontière haitiano-dominicaine. Une lutte efficace contre l’insécurité caractérisée par le kidnapping devrait prendre en compte ces aspects ainsi que les juges qui libèrent trafiquants et criminels.

LIRE AUSSI>>  Un ancien commissaire de police et 2 autres personnes assassinées à proximité du marché Salomon

HS/Haïti standard