Accueil Uncategorized

Nostalgiques de leur fonction, des anciens secrétaires d’État invitent le premier ministre de facto à statuer sur leur cas

534

Haïti standard, le 16 août 2021.-

Des anciens Secrétaires d’État (SE) ont invité le premier ministre de facto à se prononcer sur leur situation, après la publication le 13 août 2021 d’une « lettre circulaire » soutenant que le gouvernement dirigé par Ariel Henry ne comporte pas de secrétaires d’État.

Dans une correspondance datée du 16 août 2021 et acheminée à la Primature, sept (7) anciens secrétaires d’État ont “dénoncé la tentative illégale, inopportune, imprudente et inélégante de mettre fin aux services des Secrétaires d’Etat par une simple lettre circulaire de la primature en date du 15 août 2021”.

“Les Secrétaires d’État sont nommés par arrêté présidentiel, de ce fait seul un arrêté présidentiel peut mettre fin à leurs services, conformément au principe de la hiérarchie des normes et, par surcroît, l’autorité de nomination est la seule habilitée à pourvoir à leur remplacement, s’il y a lieu, encore en application au principe de la double investiture”, se sont plaints des anciens secrétaires d’État.

Ces derniers ont demandé au premier ministre de facto de se prononcer sur la question, afin d’éclaircir “la confusion entraînée dans l’opinion publique par cette surprenante lettre circulaire du secrétaire général de la primature”.

Les signataires de cette correspondance sont :

  • Charlot Jacquelin Junior, SE à la jeunesse et au sport ;
  • Maguy Durcé, SE à la formation ;
  • Fresnel Jean-Baptiste, SE à la mobilisation fiscale ;
  • Frantz Exantus, SE à la communication ;
  • Hervé Saintilus, SE à l’alphabétisation ;
  • Soinette Désir, SE à l’intégration des personnes handicapées;
  • Wilner Joseph, SE à la population.
Nostalgiques de leur fonction, des anciens secrétaires d’État invitent le premier ministre de facto à statuer sur leur cas
Vue partielle de la correspondance des anciens secrétaires d’Etat (source internet)

HS/Haïti standard