Accueil Politique

« Nous ne luttons pas contre Jovenel Moïse, mais contre les Américains qui le soutiennent », a déclaré Me André Michel

556

Haïti standard, le 20 décembre 2019.- L’un des porte-paroles du secteur dit démocratique et populaire, Me André Michel, qui réagissait sur le refus des signataires de l’accord de Marriott de rencontrer le Président Jovenel Moïse, a soutenu que « le peuple a rejeté le Chef de l’État et ce sont les Américains qui le soutiennent ».

Intervenant ce matin sur les ondes de radio Caraïbe, l’opposant farouche au pouvoir en place a poursuivi qu’un comité a été formé par les signataires de l’accord susmentionné, en vue de recevoir la lettre de démission du Président de la République dans le cadre d’un départ ordonné.

« Ce n’est même pas la communauté internationale qui soutient le pouvoir en place, car des membres de cette communauté le disent clairement que ce sont les Américains qui appuient le Chef de l’État », a poursuivi l’homme de loi.

LIRE AUSSI:  Le sénateur Youri Latortue et sa mère Marie Immacula Cantave attendus à l'ULCC

Ce dernier a, en outre, rappelé que des massacres ont été perpétrés dans plusieurs quartiers populaires à Port-au-Prince, des victimes ont été recensées lors des différentes manifestations contre le pouvoir en place et le nom du Président de la République est cité dans des cas de corruption ces faits expliquent que l’ « opposition » ne peut pas dialoguer avec le Chef de l’État.

À noter que rien n’a été décidé par les acteurs politiques qui ont participé au round de discussions, les 17 et 18 décembre 2019, à la nonciature apostolique (Port-au-Prince). Entretemps, l’opposition radicale tente de relancer la mobilisation contre le pouvoir « tèt kale ». En effet, plusieurs visites ont été réalisées dans des villes de province dans le but de sensibiliser la population en ce sens.

LIRE AUSSI:  Mise en garde de l'Administration Moïse/Jouthe contre les gangs armés

HS/Haïti standard