Obstruction de la Natcom à la justice dans le dossier des semences empoisonnées ?

96

Haïti standard, le 26 juillet 2019.- Le député de Saint-Marc (Artibonite) Samuel D’Haïti dénonce le comportement des responsables de la compagnie Natcom qui tentent d’attirer la sympathie du juge d’instruction en charge du dossier des semences empoisonnées distribuées dans la Vallée de l’Artibonite.

Accusée d’avoir distribué aux planteurs de ladite vallée des semences qui ont attiré des rats dans les rizières, la Natcom a ordonné l’installation de plusieurs ordinateurs dans une université appartenant au juge d’instruction qui travaille sur ce dossier.

Le député Samuel D’Haïti qui intervenait dans le journal « Première occasion », sur Caraïbes FM, a critiqué les autorités politiques haïtiennes qui ne font rien pour faciliter l’avancement de ce dossier. D’autant plus, le directeur de ladite compagnie continue de fuir la justice haïtienne, en boudant les invitations du magistrat instructeur.

Sit-in devant les locaux de la Natcom à Pont-Morin (Port-au-Prince)

« Le juge d’instruction avait demandé à un juge de paix de la juridiction de réaliser le constat légal relatif à l’installation de ces ordinateurs à l’Université Nissage Saget (UNISA) par les responsables de la Natcom », a informé le député de Saint-Marc.

À rappeler que les producteurs de riz de la Vallée de l’Artibonite ont organisé plusieurs sit-in devant les locaux de la Natcom à Port-au-Prince. L’objectif de ces sit-in consiste notamment à réclamer justice et réparation en faveur des paysans de la Vallée de l’Artibonite.

HS

Laisser un commentaire