Ouanaminthe (Nord’Est) : des écoles publiques fermées par des enseignants en colère

301

Haïti standard, le 13 septembre 2019.- Des enseignants des écoles publiques de la commune de Ouanaminthe (Nord’Est) ont fermé, depuis le 10 septembre, au lendemain de la rentrée officielle des classes, les portes de ces écoles fonctionnant dans ladite commune.

En effet, ces enseignants ont fermé les portes des établissements scolaires publics de 3e cycle et des lycées de la commune susmentionnée, a constaté le correspondant de Haïti standard dans le département du Nord’Est.

« Cela fait plusieurs années depuis que nous réclamons notre nomination et le paiement de nos arriérés de salaire. Nous en avons marre, aujourd’hui, des promesses non tenues et des bonnes intentions des responsables du Ministère de l’éducation nationale et de la formation professionnelle (MENFP) », a expliqué l’un des enseignants protestataires au micro de notre correspondant.

« C’est pourquoi cette année, nous avons décidé de ne pas abandonner la lutte », a poursuivi un autre enseignant protestataire. Aussi, ont-ils inscrit sur la barrière principale du Bureau du district scolaire (BDS) : « la ap fèmen pou jis yo nome nou » (cet espace sera fermé jusqu’à ce qu’on procède à notre nommination).

À l’intérieur de l’espace abritant le BDS est logé le lycée René Théodore, l’École fondamentale d’application et centre d’appui pédagogique (EFACAP) de Ouanaminthe.

Ouanaminthe (Nord'Est) : des écoles publiques fermées par des enseignants en colère 1
Vue partielle de l’entrée principale du Bureau du district scolaire du Nord’Est (crédit photo Jacques Jean-Charles/Haïti standard)

Des parents d’élèves contactés par notre correspondant se sont montrés inquiets par rapport à la protestation des enseignants. Ces derniers ont promis de poursuivre la mobilisation pour forcer les autorités compétentes à satisfaire leurs revendications.

HS/Haïti standard

Laisser un commentaire