Ouragan Dorian : au moins 7 morts recensés aux Bahamas

51

Haïti standard, le 4 septembre 2019.- Sept (7) morts, 61 000 sinistrés, des voitures submergées ou retournées, de vastes inondations, des bateaux en miettes, 13 000 maisons endommagées et des centaines autres détruites particulièrement dans les îles Abacos et Grand Bahama tel est le bilan partiel du passage de l’ouragan Dorian, sur l’archipel des Bahamas, présenté par le premier ministre bahaméen Hubert Minnis, le 4 septembre 2019.

Selon le premier ministre des Bahamas, le nombre de morts pourrait s’alourdir dans les prochains jours à cause de plusieurs zones de l’archipel qui se trouvent encore sous les eaux. Il a en outre, précisé que des jours et des mois difficiles attendent la population bahaméenne.

De son côté, la reine Elizabeth, chef d’État des Bahamas, pays membre du Commonwealth, a adressé ses sincères condoléances aux familles et aux amis de ceux qui ont perdu la vie à la suite de cet ouragan de catégorie 5.

Vue aérienne de l’ampleur des dégâts (photo internet)

Une vidéo diffusée sur le site Bahamas press montre l’état de l’hôpital Rand Memorial, se trouvant à Freeport, complètement inondé. Sur l’île de Grand Bahama dans le nord de l’archipel, des patients de quelques hôpitaux ont dû être évacués d’urgence.

Les pistes de l’aéroport international de Freeport ont été, eux aussi inondées, compliquant les secours. Grand Bahama et les îles Abacos, sur lesquelles Dorian s’est acharné avant de reprendre sa route destructrice, ont été largement coupées du reste du monde.

Selon le Centre national américain des ouragans (NHC) basé à Miami, l’ouragan Dorian, classé dans la catégorie maximale (5) quand il a frappé les Bahamas, a été rétrogradé le mercredi 4 septembre.

Dorian, qui a fait tomber jusqu’à 76 cm de pluie sur les Bahamas, poursuit en ce moment sa route lentement vers les États-unis, en se déplaçant vers le nord/nord-ouest à la vitesse de 13 km/h, avec des vents très puissants pouvant atteindre 175km/h, selon le NHC.

Vaste inondation enregistrée aux Bahamas, au cours du passage de l’ouragan Dorian (photo internet)

Malgré sa rétrogradation en catégorie 2, le National hurricane center continue de le considérer comme potentiellement dangereux, même quand les projections indiquent que l’œil ne devrait pas toucher terre.

À noter que le Président américain Donald Trump maintient l’état d’urgence décrété sur la Géorgie, la Caroline du Sud et du Nord, où l’ouragan Dorian représente un risque imminent.

Mise à jour : mercredi 5 septembre 2019, 6:30 a.m. (heure haïtienne), le bilan du passage de l’ouragan Dorian aux Bahamas s’alourdit à 20 morts et 70 mille sinistrés.

HS/Haiti standard

Laisser un commentaire