Accueil Société

Pénalisation des détenus du pénitencier national après la publication de la vidéo de « yonyon »

109

Haïti standard, le 30 octobre 2021.-

Les détenus du pénitencier national ont connu une « journée noire », le 29 octobre 2021, quelques jours après la publication sur les réseaux sociaux de la vidéo du chef de gang dénommé « yonyon ». Celui-ci célébrait fièrement, à l’intérieur du plus grand centre carcéral du pays, son anniversaire.

Les responsables de la prison ont interdit la réception de nourriture au profit des détenus, a confié un détenu à la rédaction de Haïti standard. Selon notre source, le repas de la prison n’a pas été servi au cours de la journée du 29 octobre 2021.

Ajouter à cela, les détenus n’avaient même pas accès avec de l’eau potable et du pain, a rapporté notre source qui en a profité pour lancer un appel aux concernés, afin d’éviter de les pénaliser davantage, car les détenus ne sont pas responsables de la publication de la vidéo de « yonyon » sur les réseaux sociaux, a soutenu notre source.

À rappeler que « yonyon » ainsi connu est l’un des membres fondateurs du gang dénommé « 400 mawozo ». Ce dernier règne sans partage sur le nord’est de Port-au-Prince. Son territoire va de Tabarre à Ganthier, en passant par la commune de Croix-des-Bouquets.

Pénalisation des détenus du pénitencier national après la publication de la vidéo de "yonyon"
Photo d’illustration

À date (octobre 2021), 17 missionnaires étrangers dont 16 Américains et un Canadien ont été kidnappés par ce gang, depuis le 16 octobre 2021, entre les communes de Ganthier et Croix-des-Bouquets. Les bandits armés ont réclamé 17 millions de dollars en échange de la libération de ces missionnaires. Une affaire à suivre !

HS/Haïti standard