Accueil International

« Personne ne m’a poussé », a déclaré le Président ukrainien sur l’appel de Donald Trump

375

Haïti standard, le 26 septembre 2019.- Le Président ukrainien Volodymyr Zelensky a déclaré, aux micros des journalistes, lors d’une conférence de presse conjointe avec le Président Donald Trump, qu’il n’avait pas subi de pressions de la part de son homologue américain pour enquêter sur l’ancien vice-président Joe Biden et son fils Hunter.

Cette conférence de presse a été donnée dans un contexte où il existe une fureur sur un appel téléphonique placé le 25 juillet 2019 entre les deux (2) dirigeants politiques. Les détails ont été publiés dans un résumé publié par la Maison blanche hier mercredi 25 septembre. Pendant l’appel, Trump a demandé à Zelensky de « regarder sur » Biden.

« Je pense que vous avez tout lu. Je suis désolé, mais je ne veux pas être impliqué [dans] des élections démocratiques et ouvertes aux États-unis », a déclaré Volodymyr Zelensky à la presse réunie à l’Assemblée générale des Nations unies. « Nous avons eu, je pense, un bon appel téléphonique … c’était normal. Nous avons parlé de beaucoup de choses. Je pense que vous avez lu que personne ne m’a poussé, a poursuivi le dirigeant ukrainien… Et, Donald Trump d’ajouter l’air moqueur : « en d’autres termes, pas de pression ».

Plus tôt cette année, l’avocat personnel du locataire de la Maison blanche, Rudy Giuliani avait publiquement appelé l’Ukraine à enquêter sur Joe Biden, même si aucune preuve n’a émergé d’actes répréhensibles commis par l’ancien vice-président dans le cadre du travail de son fils dans ce pays.

Au cours de l’appel de juillet, Donald Trump avait déclaré : « Il y a beaucoup de discussions sur le fils de Biden, que Biden a arrêté l’accusation et beaucoup de gens veulent en savoir plus à ce sujet, donc tout ce que vous pouvez faire avec le procureur général serait génial », a précisé ledit résumé.
« Biden s’est vanté d’avoir arrêté l’accusation, donc si vous pouvez y jeter un coup d’oeil, cela me semble horrible. »

« Personne ne m'a poussé », a déclaré le Président ukrainien sur l'appel de Donald Trump
Les Présidents ukrainien et américain, Volodymyr Zelensky (à gauche) et Donald Trump, lors de la conférence de presse conjointe (photo internet)

Les démocrates, dirigés par la présidente de la Chambre Nancy Pelosi, ont déclaré la demande du Président américain à un gouvernement étranger d’enquêter sur son rival politique mérite une enquête de destitution, mais le Président Donald Trump maintient sa conversation avec son homologue ukrainien Volodymyr Zelensky a été « parfait », et qu’il n’y avait pas de « quiproquo ».

HS/Haïti standard

Source : CNBC