Accueil Insécurité/Sécurité

Petit-Goâve (Ouest) : les portes du palais de justice fermées pour dénoncer le kidnapping contre Me Abbias Edumé

606

Haïti standard, le 22 février 2021.-

Des avocats du Barreau de Petit-Goâve, dans le département de l’Ouest, ont fermé aujourd’hui 22 février les portes du Palais de justice de la juridiction, afin d’exiger la libération de l’ancien substitut du commissaire du gouvernement, Me Abbias Edumé Kidnappé depuis le 17 février dernier, à Delmas 19.

Après la fermeture des portes du palais de justice, également siège du Parquet de Petit-Goâve, les juges et les membres du personnel administratif en ont profité pour abandonner les lieux.

Les avocats ont, en outre, fait part de leur détermination à maintenir la mobilisation tant à travers les rues de la Cité de Faustin Soulouque que dans les tribunaux, pour forcer les ravisseurs à libérer l’ex magistrat qui, selon eux, avait l’habitude de traiter les justiciables avec respect.

Après l’enlèvement de l’ancien magistrat debout, les ravisseurs avaient réclamé la faramineuse somme d’un million de dollars américains en échange de la libération de l’otage. Ce dernier a bénéficié du soutien des étudiants et professeurs de l’Université de Port-au-Prince (UP) et ceux de l’Alliance informatique où enseigne le professeur Abbias Edumé.

Petit-Goâve (Ouest) : les portes du palais de justice fermées pour dénoncer le kidnapping de Me Abbias Edumé
Protestation de quelques avocats (photo d’illustration)

HS/Haïti standard