PetroCaribe : émission de mandats de comparution contre des anciens hauts fonctionnaires de l’État

60

Haïti standard, le 16 juillet 2019.- Le juge d’instruction, en charge du dossier PetroCaribe, Ramoncite Accimé a décerné des mandats de comparution contre un ancien premier ministre et six (6) ministres ayant collaboré avec l’administration de l’ancien chef d’État Joseph Michel Martelly, entre autres.

Ces anciens hauts dignitaires de l’État ne devraient pas se faire représenter par leur avocat, conformément au principe du mandat de comparution qui exige la présence de la personne invitée au cabinet du magistrat instructeur. Ils auront à se présenter par devant celui-ci au cours du mois de juillet et d’août 2019.

Les anciens hauts dignitaires de l’État invités au cabinet d’instruction ainsi que leur date de comparution sont :

Marie Carmelle Jean Marie, ancienne ministre de l’économie et des finances, doit comparaître au tribunal le 25 juillet 2019.

Jean Max Bellerive, ancien premier ministre ainsi que ministre de la planification et de la coopération externe, est invité à comparaître le 19 juillet 2019.

Wilson Laleau, ancien ministre du commerce et de l’industrie ainsi que de l’économie et des finances, doit comparaître au cabinet du magistrat instructeur, le 25 juillet 2019.

Laurent Salvador Lamothe, ex premier ministre et ministre de la planification et de la coopération externe, est invité à comparaître le 29 juillet 2019.

Yves Germain Joseph, ancien ministre de la planification et de la coopération externe sous le gouvernement de l’ex premier ministre Evans Paul et ancien secrétaire général de la présidence de Jovenel Moïse, doit comparaître le 31 juillet 2019.

Jacques Rousseau, ancien ministre des Travaux publics, transports et communications (TPTC), est invité à comparaître le 5 août 2019.

. Stéphanie Balmir Villedouin, ex ministre du tourisme et de l’industrie créative. Elle est invitée à comparaître au cabinet du juge d’instruction, le 5 août 2019.

Aussi, faut-il le rappeler que le Président de la République Jovenel Moïse a émis des doutes sur le rapport de la CSC/CA, au cours des déclarations réalisées, le 13 juillet 2019, dans le journal Miami Herald (USA). Le Chef de l’État en a profité pour faire part de sa volonté de solliciter l’aide d’une commission d’experts auprès de l’Organisation des États américains (OEA), en vue de réaliser un contre audit de gestion du fonds PetroCaribe.

HS

Laisser un commentaire