PetroCaribe : le ministre des affaires étrangères justifie l’appel à l’expertise de l’OEA du Président Jovenel Moïse

51

Haïti standard, le 16 juillet 2019.- Le ministre des affaires étrangères et des cultes, Edmond Bocchit justifie les déclarations du Président de la République Jovenel Moïse qui a fait part de son intention de solliciter une commission d’experts de l’Organisation des États américains (OEA), afin de réaliser un contre audit du rapport de la Cour supérieure des comptes et du contentieux administratif (CSC/CA).

“L’OEA ne travaille jamais pour remplacer les institutions étatiques des Etats-membres. Cependant, l’organisation hémisphérique peut aider à renforcer les structures nationales déjà existantes. Ce ne serait pas idéal de demander à l’OEA de venir remplacer les juges de la CSCCA”, a expliqué le chancelier haïtien.

Le titulaire du Ministère des affaires étrangères et des cultes (MAEC) a, en outre, précisé que le gouvernement haïtien n’a pas encore produit la demande formelle auprès de l’OEA pour envoyer des experts habilités à réaliser un contre audit des fonds PetroCaribe. Mais, la question a été débattue au sein des structures internes de l’OEA, a poursuivi ledit ministre.

Selon ce dernier, les “institutions haïtiennes sont trop faibles et incapables” pour mener une lutte adéquate contre la corruption dans le pays. Et, les experts financiers de l’OEA auront pour mission de réaliser un “audit juste et objectif” des fonds PetroCaribe, a soutenu le ministre.

Les avocats des plaignants dans le dossier PetroCaribe, Me André Michel et Me Marc Antoine Maisonnoeuvre ainsi que des représentants des organisations de la société civile ont désapprouvé ces déclarations réalisées par le Chef de l’État, dans les colonnes du journal Miami Herald, le 13 juillet 2019.

HS

Laisser un commentaire