Accueil Justice

Pierre Espérance dénonce le « gaspillage » de l’enquête sur l’assassinat du Bâtonnier par le commissaire du gouvernement

604

Haïti standard, le 12 septembre 2020.-

Le directeur exécutif du Réseau national de défense des droits humains (RNDDH) a critiqué le « comportement suspect » du commissaire du gouvernement de Port-au-Prince, Me Ducarmel Gabriel qui, selon le défenseur des droits humains, « gaspille » l’enquête.

Selon Pierre Espérance, le commissaire du gouvernement se contente de parler à tout moment en ce qui concerne le déroulement de l’enquête. « C’est lui qui annonce ou confirme les différents individus arrêtés par la Direction centrale de la police judiciaire (DCPJ) », a critiqué le militant des droits humains.

Par ailleurs, le directeur exécutif du RNDDH en a profité pour dénoncer les actes d’intimidations perpétrés au domicile du commissaire du gouvernement à Port-au-Prince, Me Ducarmel Gabriel. Selon ce dernier, plusieurs impacts de balles sont visibles sur la barrière principale de a maison.

LIRE AUSSI:  Port-au-Prince : tentative d'incendie du bureau de l'Office national d'identification à Bourdon

À rappeler que les policiers incarcérés après le cambriolage de la résidence du Bâtonnier après son assassinat ont été « libérés » sur demande du commissaire du gouvernement de Port-au-Prince. Ce, après avoir ordonné l’incarcération des cinq (5) policiers, le vendredi 11 septembre 2020.

HS/Haïti standard