Accueil Politique

PNH : changement à la direction départementale de l’Ouest, Joel Casséus remplace Paul Ménard

1781

Haïti standard, le 18 mars 2021.-

Près d’une semaine après l’opération policière foirée au Village de Dieu, le directeur départemental de l’Ouest de la Police nationale d’Haïti (PNH), Paul Ménard vient d’être révoqué de son poste, a-t-on appris à la rédaction de Haïti standard de sources concordantes.

Selon ces sources, l’ancien directeur départemental de l’Ouest et ex-commissaire de Pétion-Ville est remplacé par le commissaire divisionnaire Joel Casséus. Celui-ci est un ancien commissaire principal de Port-au-Prince.

Ce changement à la tête de la Direction départementale de l’Ouest (DDO) est réalisé près d’une semaine après l’échec de l’opération policière menée au Village de Dieu, le 12 mars 2021, où quatre (4) policiers ont été tués, selon le directeur général a.i de la PNH, Léon Charles.

LIRE AUSSI:  Delmas - Kidnapping : 2 millions de dollars américains exigés pour la libération de 2 jeunes filles enlevées à Solino

Les bandits armés du Village de Dieu, eux, ont fait état de cinq (5) morts. Pourtant, le Réseau national de défense des droits humains (RNDDH) a fait savoir que le nombre de policiers tués au cours de cette opération s’élève à six (6) agents.

Après l’échec de cette opération, les autorités policières ont réalisé, le 16 mars 2021, au Village de Dieu, une « opération spéciale » visant à récupérer l’un des véhicules blindés saisi par les gangs armés. Une « opération spéciale » qui a soulevé la colère des agents de la PNH qui réclament à travers les rues le départ du commandant en chef de l’institution policière, Léon Charles.

LIRE AUSSI:  Accusé d’approvisionner en armes et munitions le gang du Village Dieu, le nommé William Ménard arrêté
PNH : changement à la direction départementale de l’Ouest, Joel Casséus remplace Paul Ménard
L’ancien responsable du Corps d’intervention et de maintien d’ordre (CIMO), Paul Ménard aux prises avec un policier du groupe Fantôme 509 à l’époque où il était commissaire de Pétion-Ville

Ce dernier est accusé par les policiers-manifestants de fournir de l’argent aux bandits armés, afin de récupérer le véhicule blindé saisi par les gangs armés. Ce, au mépris des cadavres des agents encore séquestrés par ces derniers.

HS/Haïti standard