Accueil Insécurité/Sécurité

Police nationale d’Haïti : la base se rebelle contre le haut commandement

2858

Haïti standard, le 17 mars 2021.-

Une situation inquiétante se déroule actuellement au sein de la Police nationale d’Haïti (PNH). Une manifestation composée en majeure partie de policiers se déroule dans plusieurs communes de la zone métropolitaine de Port-au-Prince, précisément à Delmas et Tabarre où les policiers-manifestants ont fait part de leur détermination de se rendre devant les locaux de la direction générale de la PNH.

Des policiers de la 26e promotion de l’institution policière, qui participaient à une formation continue, au niveau de l’académie de police, à Frères (Pétion-Ville), ont eux aussi descendu dans les rues pour manifester leur colère après l’échec de l’opération policière du 12 mars 2021, à Village de Dieu (Port-au-Prince)

Ces policiers avaient déjà annoncé les couleurs, dans la soirée du 17 mars, en s’opposant à la mise en garde à vue du responsable des renseignements généraux, l’inspecteur général Carl-Henry Boucher, à l’académie de police. Les policiers qui escortaient Carl-Henry Boucher s’étaient obligés de rebrousser chemin avec le policier mis en isolement, suite à son interrogation à l’inspection générale de la PNH.

Un haut dispositif de sécurité a été remarqué devant les locaux de la direction générale de la PNH, afin de faire face à d’éventuelle attaque orchestrée par les policiers-manifestants.

Police nationale d'Haïti : la base se rebelle contre le haut commandement
Des policiers du groupe baptisé « Fantom 509 » (au 1e plan), lors d’une manifestation à Port-au-Prince (photo d’archives)

Suite à la récupération du véhicule blindé de l’institution policière, le 16 mars 2021, au niveau du Village de Dieu, des policiers présents dans les rues de la Capitale ont dénoncé le directeur général de la PNH, Léon Charles qui, selon eux, avait envoyé de l’argent au gang du Village de Dieu, en échange de la livraison dudit véhicule.

HS/Haïti standard